Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Avec une "lentille", le rendement des éoliennes multiplié par 3

/ Asie

Une université japonaise a proposé un concept d’éolienne amélioré qui pourrait permettre de multiplier la production électrique par 2 ou 3. Explications.

La lentille, c’est plutôt un concept de l’optique. Elle permet de concentrer la lumière. Alors, pourquoi pas utiliser le terme dans le domaine de la mécanique des fluides, quand il s’agit de concentrer un flux ?

Les chercheurs de l’université de Kyushu n’ont pas hésité et ont présenté leur éolienne à “lentille”, qui permettrait de multiplier la production par 2 ou 3 par rapport aux éoliennes classiques. Le principe : un canal conique évasé à la sortie du flux d’air, permettant de créer une dépression et donc “d’attirer” le vent vers l’arrière des pales de l’éolienne.

Moins cher que le nucléaire?

Grâce à ce mécanisme ingénieux, le Japon pourra peut-être s’affranchir du nucléaire, qui fait peur après Fukushima. C’est ce que pense Yuji Ohya, le père du concept. Il a proposé une structure hexagonale pour installer son innovation en offshore. Une ferme offshore de 500 MW est dans les plans, qui pourrait prouver aux autorités que le concept est valable.

Outre le gain en énergie produite, l’éolienne à “lentille” permettrait aussi de faire baisser le coût de production. Les promoteurs de la technologie parlent de ramener directement ce coût à hauteur du charbon, sans subventions. Si le passage à la pratique s’avère fonctionner, gageons que les éoliennes des prochaines générations se pareront toutes fièrement de leur lentille.

riam.kyushu-u.ac.jp

A lire aussi :

geekosystem.com

triplepundit.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires