Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les entrepreneurs sociaux de l’année 2011

/ Asie

Dans le cadre du « forum de Davos d’été », du 14 au 16 septembre dans la ville côtière Dalian, au nord-est de la Chine, des entrepreneurs asiatiques ont été distingués pour leur contribution au développement humain. Panorama allant du Japon au Pakistan, en passant par les Philippines et le Cambodge.

1/ Bam Aquino et Mark Ruiz, Hapinoy (Philippines)

Hapinoy conseille les petits commerces familiaux des rues du pays, un marché de plus de 10 000 clients potentiels. Cœur de la cible : les commerces tenus par des femmes dans les endroits les plus reculés du pays. Grâce à des achats groupés et au sourcing direct des articles, ces petits commerces peuvent obtenir des réductions de coûts allant de 5 à 15%.

2/ Lo Chay, 1001 fontaines pour demain (Cambodge)

Plus de 900 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. Grâce à une technologie de filtrage par le sable et à l’énergie solaire, 1001 fontaines pour demain fournit de l’eau propre à plus de 50 000 personnes au prix très raisonnable de 0,01 dollars par litre. Afin d’encourager à l’autonomie, les dispositifs de filtrage sont confiés à des entrepreneurs locaux formés à la vente et la distribution de l’eau ainsi qu’à la maintenance des « fontaines ».

3/ Asher Hasan, Naya Jeevan (Pakistan)

Via un partenariat avec diverses entreprises, Naya Jeevan offre des assurances santé pour les travailleurs gagnant moins de 6 dollars [4,44 euros] par jour. Ainsi, chauffeurs, cuisiniers, garçons de café et gardiens privés par exemple peuvent être assurés pour 2,5 dollars [1,85 euros] par mois, avec une limite de soins de 1 780 dollars [1316 euros] par an. Suffisant pour un pontage coronarien dans les hôpitaux du pays. Naya Jeevan offre en plus un package incluant une visite médicale annuelle, des ateliers de formation sur la prévention de la santé, un accès 24h/24 aux soins médicaux et une hotline dédiée.

4/ Masa Kogure, Table for Two (Japon)

Masa Kogure est parti d’un constat simple : une personne sur 7 souffre de malnutrition sur notre planète, alors qu’1 milliard 600 millions souffrent d’obésité ou de symptômes liés à leur suralimentation. Son entreprise Table for Two (TFT, « Une table pour deux ») vise à corriger ce déséquilibre en transférant l’excès de calories des pays développés vers les pays pauvres. Les partenaires de TFT servent des repas équilibrés. A chaque achat, 0,20 dollar [0,15 euro] est reversé au financement des cantines scolaires d’écoles primaires en Afrique. Les partenaires de TFT sont des restaurants publics, universitaires ou d’entreprises.

weforum.org

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires