Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Naissance du premier quartier 100% solaire, aux portes du désert

/ Amérique du sud

Panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaires et orientation plein nord permettront à 114 familles modestes de diminuer leur empreinte environnementale sans rien sacrifier de leur confort. Situé en contrebas d’un observatoire, le quartier pourrait devenir un lieu de découverte de l’énergie solaire pour les touristes.

"Maisons solaires" à Combarbala.

114 maisons équipées de capteurs solaires ont poussé dans le quartier "Portail de la Croix du Sud" de Combarbala, au centre du pays.

Avec plus de 300 jours de soleil par an et des températures dépassant les 35°C, les étés sont souvent torrides à Combarbalá, l’une des localités les plus arides et les plus chaudes de la région de Coquimbo. Mais le soleil implacable qui frappe cette zone du nord du Chili n’offre pas que des inconvénients. Grâce à lui, 114 familles vont bientôt emménager dans un tout nouveau quartier écologique, où les rayons solaires constituent la principale source d’énergie.

Il s’agit du premier lotissement de ce type au Chili, développé à travers une coopération entre le ministère de l’Énergie et une ONG allemande. Baptisé “Portail de la Croix du Sud”, le quartier compte 114 logements sociaux individuels. Tous les toits de ces maisonnettes sont orientés de manière à maximiser le rendement des collecteurs solaires fournissant l’eau chaude sanitaire à leurs occupants.

Les Allemands dans le coup

Ce système a nécessité à lui seul un investissement de 337 000 dollars [250 000 euros], pour un coût de construction total atteignant les 2 millions de dollars [1,480 million d'euros], mais il permet une économie de gaz estimée à plus de 75%. Le matériel photovoltaïque a été offert par l’entreprise allemande HaWi Energietechnik et c’est l’ONG Ingénieurs sans frontières, allemande elle aussi, qui s’est chargée de son installation.

Par ailleurs, le quartier comporte un centre communautaire dont le toit entièrement recouvert de panneaux solaires fonctionnera comme une mini-centrale électrique, d’une puissance de 10 kW. L’énergie produite sera destinée à l’éclairage public et aux lieux communautaires, tandis que l’excédent sera revendu à l’entreprise locale de distribution d’électricité, tenue par la loi de la racheter.

Visites éducatives

Le centre communautaire servira à accueillir les habitants du quartier afin de les former aux technologies d’économies d’énergie. Aussi, des fours solaires permettant de cuire les aliments en concentrant les rayons du soleil seront distribués et pourront être utilisés dans des restaurants ou des collectivités.

Le ministère de l’Énergie aimerait que ce projet fasse des émules. Il compte sur l’afflux touristique de l’observatoire Cruz del Sur, situé non loin de Combarbalá, pour sensibiliser au maximum la population aux opportunités générées par l’énergie solaire, dans un pays où la demande énergétique individuelle augmente au rythme de 200 MW par an.

mer.cl [compte nécessaire]

A lire aussi ici : mascienciaparachile.cl

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires