Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

A Rio, de nouvelles banques communautaires vont prêter à taux zéro

Brésil / / Amérique du sud

Les banques communautaires prennent de l’ampleur à Rio avec l’inauguration, il y a deux semaines, de trois nouvelles agences « éthiques ».

Même si elles possèdent une structure et des pratiques similaires aux autres banques, ces établissements se démarquent des institutions financières traditionnelles car elles ne cherchent pas le profit dans leurs opérations. Elles ont néanmoins besoin du même registre auprès de la Banque Centrale pour pouvoir fonctionner.

Leur principal objectif est de renforcer le commerce au sein de la communauté où elle se trouvent, grâce à des prêts à taux bas, voire à taux zéro. Le projet a été développé par l’Incubateur de projets d’économie solidaire, coordonné par la sociologue Barbara França, qui explique :

Nous avons adapté l’expérience de la Banque Palmas, qui a débuté il y 13 ans à Fortaleza. Les banques communautaires sont innovantes car elles vont générer du travail et du revenu, via un développement local assuré par les propres habitants. Ce sont eux qui organisent l’association qui va gérer la banque et qui va accorder des emprunts qui seront consommés exclusivement dans la communauté.

Nouvelles monnaies

L’idée est d’inciter au paiement dans le commerce local avec la monnaie sociale, en offrant des remises de 10% sur les achats. Pour des investissements productifs, des emprunts de 800 R$ [320 euros] peuvent être accordés, remboursables en 6 mois au taux de 2,5%. Si l’objectif est la consommation avec l’argent social, le taux est de 0%, mais le délai de remboursement d’un mois seulement.

D’après la sociologue, une enquête sera menée auprès du voisinage pour savoir si l’emprunteur jouit d’une réputation de bon payeur. Pour combattre les impayés, qui se situent généralement entre 2% et 5%, un travail de prise de conscience est effectué dans le communauté.

Dans l’État de Rio, la première expérience de banque communautaire a été mise en place à Silva Jardim, où circule la monnaie sociale « Capivari ». Au Brésil, il existe déjà 63 banques communautaires qui pratiquent le microcrédit. Pour plus d’informations sur ces expériences, rendez-vous sur le site bancocomunitario.com !

mercadoetico.terra.com.br

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires