Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La découverte de pétrole aux Malouines réveille des souvenirs douloureux

/ Amérique du sud

L’annonce par le pétrolier britannique Rockhopper de la possible exploitation d’un important gisement d’hydrocarbures au large de l’archipel des Malouines est perçue comme une provocation par les Argentins, qui réclament depuis toujours la souveraineté de ces îles, situées à moins de 500 km de leurs côtes. En 1982, la guerre des Malouines avait fait près de 1000 morts.

La compagnie britannique Rockhopper a signalé la découverte d’un dépôt de grande qualité sur un forage de prospection installé dans une zone connue sous le nom de Sea Lion. L’entreprise a également révélé l’existence d’un plan d’investissement de plus de 2 milliards de dollars [environ 1,5 milliard d'euros] qui pourrait transformer les Malouines en nouvelle région pétrolière.

Le puits, situé à 2696 mètres de profondeur, a permis de réaliser la cinquième évaluation positive dans ce secteur et de confirmer la présence de réserves exploitables. Sam Moody, président de Rockhopper, déclare simplement :

Une fois de plus, le résultat [des forages de prospection] est excellent.

Le potentiel des réserves de Sea Lion sera évalué avec plus de précision au cours des mois à venir, mais leur exploitation paraît de plus en plus probable. Au mois d’août, la compagnie pétrolière britannique avait revu à la hausse ses estimations concernant ce gisement et avait annoncé qu’il pourrait abriter plus d’un milliard de barils de brut.

Conflit territorial et dépendance énergétique

L’extraction de ces richesses promet cependant de raviver les tensions entre l’Argentine et le Royaume-Uni, dont les relations se sont déjà passablement dégradées au cours de l’année.

Pour les Argentins, le pétrole est un sujet sensible. Naguère pays exportateur de pétrole, l’Argentine a perdu son indépendance énergétique suite à une série de privatisations menées à bien par le président Carlos Menem dans les années 90, et le sentiment de spoliation est encore très présent au sein de la population.

Les opérations de prospection des compagnies pétrolières britanniques dans des zones dont la souveraineté fait toujours l’objet de vifs débats sont jugées inacceptables par le gouvernement argentin, qui depuis des années réclame sans succès l’ouverture d’un dialogue avec le Royaume-Uni pour régler ce différend.

infobae.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires