Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les rapports RSE se multiplient mais manquent fortement de crédibilité

Chine / / Asie

Selon la prestigieuse revue Liaowang (Outlook Weekly), de plus en plus de sociétés publient un rapport RSE annuel. Cependant, 97% manquent de crédibilité. Des entreprises à l’origine de scandales environnementaux se permettent par exemple de ne pas en toucher mot dans leur rapport. État des lieux.

 

 

Pollution chimique en Chine. En juillet 2010, un accident dans une mine d’or de la société Zijin Kuangye a donné lieu à des fuites de produits chimiques dans la nature.

 

Le directeur de l’institut de recherche sur la responsabilité sociale des entreprises à l’Académie chinoise des sciences sociales en est atterré. Zhang Hui regrette que la plupart des entreprises assimilent l’exercice à une pure démarche marketing, sans rapport direct avec la réalité :

Les rapports RSE se multiplient, mais leur qualité reste toujours aussi médiocre. En 2010, 703 sociétés se sont pliées à l’exercice, un progrès conséquent de 30% par rapport à l’année précédente. Cependant, pas une seule société agroalimentaire n’a trouvé bon de décrire sa politique quant aux additifs chimiques alimentaires, qui ont été au cœur d’un scandale concernant toute l’Asie cette année. Pas un mot de Shuanghui sur le scandale du clenbuterol et des “porcs bodybuildés”, affaire retentissante au centre de laquelle la société était située… Les leaders des produits laitiers concernés par la tragédie de la mélamine dans le lait en poudre pour bébés ont bien cité leur attitude prétendument exemplaire l’année de l’affaire (2008), pas un mot les années suivantes sur les politiques de suivi…

Zhang Hui pourrait aussi citer l’attitude particulièrement arrogante du pétrolier CNPC. En juillet 2010, une explosion dans une raffinerie de la société située à Dalian a donné lieu à une marée noire dont personne ne connaît encore aujourd’hui précisément l’ampleur. Pas un mot de l’entreprise depuis, à part à l’époque une déclaration sur son intention de nettoyer les lieux. Pourtant, ses rapports RSE présentent l’entreprise comme un modèle de responsabilité envers l’environnement.

Supercherie évidente

Autre exemple de rapports hallucinants, ceux de la société minière Zijin Kuangye. Depuis 2009, cette société du Fujian cotée en bourse a publié des rapports vantant sa pro activité exemplaire en termes de prévention des risques. Mais en juillet 2010, un accident dans une mine d’or de la société a donné lieu à des fuites de produits chimiques dans la nature, dont les écosystèmes locaux ne se sont toujours pas remis.

Les enquêtes de la presse qui ont suivi cette catastrophe ont révélé des manquements évidents dans toute la politique qualité, sécurité et environnement (QSE). Une conclusion en contraste total avec la présentation idyllique faite dans les rapports RSE de Zijin Kuangye.

Que les grosses entreprises se sentent obligées de publier des rapports RSE est un progrès bienvenu. Reste aux régulateurs, aux consommateurs et surtout au public en général d’exiger d’elles qu’elles mettent un peu plus de conscience dans leur politique RSE, pour le bien de tous, et pas seulement des investisseurs.

lw.xinhuanet.com [Article non consultable en ligne]

A lire ici : zhxf.cn

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires