Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Entrée en service du plus grand parc éolien d’Amérique centrale

/ Amérique du sud

Grâce à une technologie espagnole, les 51 éoliennes du parc de Cerro de Hula seront capables de fournir à elles seules près de 8% de l’électricité du pays. Le gouvernement hondurien s’engage sans hésiter sur la voie des énergies renouvelables et lance également de nouveaux projets de centrales hydroélectriques.

Éloigné de 24 km à peine de Tegucigalpa, la capitale hondurienne, le parc de Cerro de Hula a commencé à produire de l’électricité grâce à la mise en service de 34 des 51 turbines que compte le site. La totalité des aérogénérateurs entrera en fonctionnement d’ici février 2012, pour atteindre une puissance maximale de 102 MW et faire de Cerro de Hula le plus grand parc éolien d’Amérique centrale.

La vice-présidente María Antonieta Guillén souligne l’engagement du Honduras en faveur de l’environnement et a indiqué que le gouvernement du président Porfirio Lobo travaillait également sur divers projets de centrales hydroélectriques. Plusieurs d’entre elles sont d’ores et déjà en construction et permettront de générer 750 MW supplémentaires au cours des prochaines années. L’objectif est de satisfaire au plus vite la demande énergétique du pays, qui dépasse aujourd’hui 1300 MW.

35% ENR

À l’heure actuelle, environ 65% de l’énergie consommée au Honduras est générée par des centrales thermiques fonctionnant grâce à la combustion de produits pétroliers, dont la facture pèse lourd tant au niveau économique que sur le plan environnemental. La part restante, soit 35% de la production nationale, provient en revanche de sources d’énergie renouvelable.

Selon Roberto Martinez, président de l’Entreprise Nationale d’Énergie Électrique (ENEE), le site de Cerro de Hula n’utilise que 1% du potentiel éolien du Honduras, estimé à 7000 MW. Un autre parc éolien est d’ailleurs à l’étude dans le département d’Ocotepeque, près de la frontière avec le Salvador et le Guatemala.

Grâce à ces différents projets d’énergie renouvelable, le Honduras devrait être en mesure de satisfaire sa demande interne en 2014 et compte devenir un important exportateur d’électricité dès 2015. Le Costa Rica, le Nicaragua et le Honduras sont pour l’instant les seuls pays d’Amérique centrale ayant développé un programme d’énergie éolienne.

latribuna.hn

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires