Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La Bioremédiation, quand la nature répare les erreurs humaines

/ Amérique du nord

Les grandes industries automobiles ont quitté Detroit, certes… mais elles ont laissé leur empreinte empoisonnée dans la ville. Et parmi les entreprises polluantes qui sont restées, certaines continuent à déverser impunément leurs déchets toxiques dans l’eau, l’air, affectant directement la santé des habitants et l’environnement de la ville. Craignant d’aggraver la situation économique, en faisant fuir ces industries, la ville tarde à mettre en place de réelles mesures qui permettraient de stopper cette contamination.

Face à cette situation dramatique, de nombreux militants se lèvent et mettent au point de nouvelles solutions. Parmi eux nous avons rencontré Thomas Mahler, responsable de Bioremediation Detroit, une jeune association qui se propose de dépolluer gratuitement les sols des terrains abandonnés de Detroit afin de pouvoir les utiliser en tant que parc et potager pour les habitants du quartier.

Thomas Mahler, Responsable du projet © Les Cré'Alters 2011

Comment s’y prennent-ils?

Ils prélèvent des échantillons de terre qu’ils font tester par des laboratoires puis selon les résultats, utilisent alors différentes plantes afin d’absorber les substances chimiques présentes dans le sol, tels que le plomb, le mercure, et autres produits nocifs pour la santé et l’agriculture. Afin d’impliquer les habitants autour de ce projet, les bénévoles sollicitent l’aide de tous, petits et grands, et par la même occasion sensibilisent aux questions de pollution chimique.

Les travailleurs de la bioremédiation © Les Cré'Alters 2011

Bioremediation Detroit

 

A lire également :

 

Autres portraits d’initiatives :

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires