Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Laver sa voiture avec un seul litre d’eau, c’est possible !

Colombie / / Amérique du sud

Halte au gaspillage ! Une entreprise sud-américaine révolutionne le nettoyage automobile en lavant votre voiture pendant que vous faites vos courses. La technique employée nécessite très peu d’eau et pourrait bien signer la fin des stations de lavage.

De drôles de caddies circulent désormais sur les parkings des supermarchés de Cali, de Bogotá ou de Medellín. Derrière leurs formes futuristes et leurs couleurs vives se cache un nouveau système de nettoyage automobile, mis au point par l’entreprise Pronto Wash.

Ces petits chariots à trois roues sont en fait des mini-stations de lavage pilotées par des professionnels de la toilette automobile, qui proposent aux clients des grandes surfaces de laver leur véhicule sur place pendant que ceux-ci vont faire leurs courses.

Le concept est simple et bien rodé, puisqu’il a permis à cette entreprise d’origine argentine de s’implanter dans de nombreux pays au cours des dernières années, notamment en Colombie, où elle emploie plus de 450 personnes. Son mode opératoire insolite est très apprécié des conducteurs, qui retrouvent une voiture propre comme un sou neuf en moins de 30 minutes.

Le secret : la vaporisation d’eau

Mais il constitue surtout un progrès indéniable au niveau environnemental. Car le chariot de nettoyage ne contient que 70 litres d’eau, qu’il n’est pas question de gaspiller. La technique mise au point par Pronto Wash consiste à vaporiser un mélange d’eau et de détergents biodégradables à la surface du véhicule, grâce à un asperseur (appareil qui vaporise de l’eau, ndlr) à haute pression. Il ne reste plus ensuite qu’à essuyer le liquide déposé grâce à un tissu en microfibres qui lustre la carrosserie sans la rayer.

Selon Juan Gabriel Remolina, directeur de Pronto Wash en Colombie, cette technique permet de laver une petite voiture avec seulement un litre d’eau. La différence avec les stations de lavage conventionnelles est considérable, puisqu’un lavage classique nécessite en général entre 270 et 300 litres d’eau. Considérée comme une source majeure de gaspillage et de pollution de l’eau, cette activité est de plus en plus réglementée à travers le monde.

Au Mexique, le nettoyage au jet est passible d’amendes pouvant grimper jusqu’à 1000 dollars [734 euros], tandis qu’au Chili et en Argentine, il est désormais interdit de laver sa voiture dans la rue. De leur côté, les États-Unis ont voté une loi baptisée “Clean Water Act”, encadrant strictement le fonctionnement des stations de lavage automobile afin de limiter les rejets polluants.

elfrente.com.co

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires