Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Après Occupy Wall Street, Occupy the World?

/ Amérique du nord

Un mois après le début de Occupy Wall Street à New York, le mouvement a pris une ampleur mondiale ce samedi 15 octobre. Des dizaines de milliers de manifestants sont venus apporter leur soutien dans plus de 80 pays et 900 villes sous différentes formes : manifestations explosives en Italie, timide rassemblement à Paris ou encore installation de campements durables en Angleterre, en Allemagne, aux Pays-Bas, ou encore au Canada.

Occupy Times Square.

"Occupy Times Square", le samedi 15 octobre à New-York. © AP

Plus de 20 000 manifestants anti-Wall Street étaient rassemblés à Times Square. Après le millier de personnes arpentant le pont de Brooklyn le week-end précédent, c’est un autre grand symbole de Manhattan qui a servi de lieu de rassemblement pour slogans anticapitalistes. Le contraste est saisissant entre les banderoles artisanales réclamant une meilleure régulation du système financier, et les gigantesques panneaux publicitaires lumineux, symboles d’un capitalisme féroce.

Après les chevaux de la place Tahrir en Égypte, ceux de la police montée américaine qui a une nouvelle fois fait preuve de brutalité. Des douzaines d’arrestation à New-York, environ 40 à Phoenix et  plus de 175 à Chicago … Les motifs des forces de l’ordre étant de contenir une foule trop nombreuse et débordante, ou de sanctionner l’occupation de propriétés privées.

Selon les sites des coordinateurs, 82 pays et 951 villes ont été témoins de manifestations ce samedi 15 octobre. De Tokyo à Séoul et Hong Kong ou à Sydney, avant de regagner l’Europe. Il faut rappeler que le mouvement des “Indignés” avait débuté le 15 mai 2011 à Madrid. C’est d’ailleurs dans la capitale espagnole et à Lisbonne qu’on a pu observer les foules les plus denses.

Julian Assange à Londres

Mais des campements permanents à l’image de ceux aux États-Unis se font plus rares. A Londres, ce sont environ 70 tentes qui ont été plantées sur le parvis de la cathédrale Saint-Paul, au cœur de la City. Samedi, le principal centre financier d’Europe a vu défiler 2000 à 3000  “Indignés”, dont le célèbre fondateur de Wikileaks, Julian Assange, qui a alors déclaré :

Je suis venu surtout par solidarité avec les mouvements qui se déroulent dans le monde entier. Nous voulons qu’il y ait un peu de justice dans le système financier mondialisé.

De la même façon à Francfort, près de 200 personnes ont passé la nuit de samedi à dimanche devant le siège de la Banque Centrale Européenne (BCE). 10 000 Berlinois ont quant à eux tenté de camper devant le Reichstag, le parlement fédéral. Enfin, 50 tentes se sont érigées place de la Bourse, à Amsterdam. L’objectif étant de garder un noyau dur de militants en semaine et d’avoir une mobilisation plus importante le week-end.

Violences à Rome, calme plat à Paris

"Occupy Rome". © Reuters A Rome, les manifestations ont tourné aux émeutes avec de nombreuses confrontations avec les forces de l’ordre. Des véritables scènes de guérilla urbaine ont rythmé la journée de samedi, avec au final au moins 135 blessés et un million d’euros de dégâts à déplorer.  En revanche à Paris, la journée a été clame, trop calme…. seules quelques centaines de personnes se sont réunies devant l’Hôtel de Ville et sur la place de la Bastille.

La France, pays de la révolution de 1789 et des barricades de mai 68, aurait-elle perdu sa conscience rebelle ? Pressentirait-elle au contraire un échec du mouvement Occupy Wall Street ? Nombre d’observateurs ont par exemple insisté sur une mobilisation mondiale plus faible ce 15 octobre que lors de manifestations altermondialistes du dernier G20. Le prochain, justement, aura lieu à Cannes début novembre. L’occasion de se rattraper ?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires