Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les camionneurs peuvent accumuler des crédits carbone grâce à une conduite économe en carburant

Canada / / Amérique du nord

Après un programme pilote réussi, la Colombie-Britannique met en place un système d’évaluation de conduite des poids lourds dans le but de réduire leur consommation d’essence et donc d’émissions de gaz à effet de serre.

Réduire la consommation de carburant des poids lourds

Pour la première fois, la Carbon Offset Aggregation Co-operative (COAC) de Colombie-Britannique a conclu un accord de cinq ans pour négocier la vente de crédits carbone correspondant à la réduction de la consommation de carburant diesel des camions et des équipements lourds.

Les membres de la COAC regroupent des entreprises minières, forestières, de transport et de construction lourde. Ceux-ci mettront en route le programme de réduction de la consommation de carburant notamment avec la mise en place d’un programme technologique adapté.

Les 23 entreprises fondatrices de la COAC consomment chaque année 50 millions de litres de diesel pour le fonctionnement de leurs équipements. Leur objectif est de pouvoir réduire cette consommation et par conséquence les émissions de CO2. Pour répondre à cette attente, toute réduction de la consommation de carburant est éligible pour des crédits carbone.

Une réduction de plusieurs millions de litres

La méthode utilisée à été développée par le docteur suisse Jürg Grutter, un expert mondialement reconnu sur les méthodes de développement propre (Clean Development Mechanism) dans les transports. Concrètement, un boitier installé à l’intérieur de chaque camion enregistre tous les mouvements pendant un trajet et permet de suivre sa consommation.

A en croire les camionneurs ayant participé à la phase de test, leur conduite aurait changé depuis l’installation de cet équipement. Un succès suivi par l’ensemble des industries mondiales car les données sont toutes mesurables et vérifiables en termes d’émissions de GES autant par les entreprises que par les personnes sur le terrain.

La COAC estime que les réductions potentielles de consommation de carburant dans l’industrie de la Colombie-Britannique pourraient être de plusieurs millions de litres au cours des prochaines années, sans compter les réductions significatives des émissions de gaz à effet de serre. Scott McDonald, PDG de Pacific Carbon Trust (société d’État pour aider et soutenir la croissance de l’économie propre), déclare :

Il est de notre mandat de créer des opportunités économiques dans le contexte de la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans cette province. Ce projet répond à deux de nos objectifs : le suivi et la lutte contre les émissions liées au transport, qui est la plus importante source des émissions de gaz à effet de serre en Colombie-Britannique, tout en soutenant le développement d’un projet novateur qui pourrait devenir un modèle pour d’autres États.

La présidente de la COAC, Mary Anne Arcand, se réjouit également de l’accord : “Cette idée élaborée voilà un an et demi est devenue une réalité. Nous avons créé un modèle qui permettra aux petites et grandes entreprises, ainsi qu’aux propriétaires-exploitants indépendants, de faire des changements réels et durables dans leurs actions quotidiennes et qui aura au final un impact significatif sur l’environnement.” Le directeur général de la COAC, George Stedeford, conclut ainsi :

La méthodologie est approuvée scientifiquement. Les tests pilotes sont terminés. Le contrat d’achat est signé. Il est temps d’y aller, et de commencer à réduire la consommation du diesel et des émissions de gaz à effet de serre.

greenbiz.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires