Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le téléchargement n'est pas aussi vert que vous le pensez

/ Amérique du nord

Le téléchargement sur Internet est-il plus écologique que l’achat de CD en magasin ? L’opinion générale tendrait sans surprise vers une réponse positive. Mais la réalité ne semble pas si affirmative… Enquête.

Mac ou CD?

De par l'omniprésence des baladeurs numériques, l'achat d'un CD s'accompagne souvent d'une étape supplémentaire et rébarbative : une conversion en fichiers MP3... sur son ordinateur ! De plus en plus de consommateurs privilégient donc le téléchargement direct. © flashbak (Flickr.com)

CD ou musique en ligne?

Isolde Spies, coach sportif à Mississauga en Ontario, vit et travaille au son de la musique. Quand elle n’écoute pas de musique chez elle ou en voiture, ce sont des chansons entrainantes qui sortent de ses haut-parleurs sur son lieu de travail pendant ses cours d’aqua cardio ou de vélo d’intérieur.

Dans le passé, elle avait pour habitude de transporter avec elle toute sa collection de CD pour être sûre de trouver la musique qu’elle aime. Mais aujourd’hui, munie de son iPod, Mme Spies peut simplement dérouler la liste de ses 11 500 chansons en un défilement du bout des doigts :

J’ai arrêté d’acheter des CD aux alentours de 2002. Maintenant, chaque fois que je veux acheter une chanson ou un album, je le télécharge en ligne.

Isolde Spies compte parmi les Canadiens qui se détournent des CD au profit de la musique numérique. Une enquête menée en 2009 par l’agence gouvernementale Statistique Canada a révélé que 47% des personnes qui utilisent Internet à la maison téléchargent de la musique à partir du web. De fait, les ventes de CD ont littéralement chuté.

Pourquoi ce choix ? Mme Spies cite la commodité comme raison principale. Mais il y a un autre avantage qu’elle considère aujourd’hui comme un « plus » incontournable, le respect de l’environnement :

Ayant vécu au Royaume-Uni, où le souci de l’environnement est plus développé, je suis devenue très soucieuse de ma propre empreinte carbone. Alors oui, il est agréable de savoir que le téléchargement nous donne une autre possibilité d’être utile à l’environnement.

Le téléchargement en ligne est-il vraiment plus écologique?

Bien que le téléchargement puisse paraître comme un choix plus respectueux de l’environnement (puisque les CD sont constitués d’aluminium et de plastiques dérivés du pétrole), il n’est pas aussi vert que ça, comme l’explique Casey Harrell, analyste à Greenpeace International. Et il en est de même pour les téléchargements de films, qui sont de plus en plus disponibles grâce à des services de vidéo en streaming tels que Netflix :

En effet, il est plus dommageable pour l’environnement de déplacer des atomes que des bits, donc à partir de ce point de vue vous pourriez facilement dire que c’est plus écologique de télécharger de la musique et de l’enregistrer sur un fichier MP3 que d’acheter des CD.  Mais dans le même temps, le divertissement numérique n’est pas sans impact sur l’environnement, et je pense que la plupart des gens n’y pensent pas vraiment.

Téléchargement illégal.

Téléchargement illégal. © Alex Haro (Nexus)

M. Harrell souligne que des métaux lourds et des produits chimiques toxiques (tels que le plomb, le mercure et les retardateurs de flamme bromés) entrent dans la fabrication des lecteurs MP3 et des lecteurs de DVD.

Chaque année, des milliers de ces appareils électroniques se retrouvent dans les décharges, et au fil du temps les produits chimiques contenus à l’intérieur finissent par infiltrer les sols et les eaux souterraines. De plus la consommation grandissante qui incite les individus à changer d’appareils régulièrement participe à l’augmentation de la quantité de déchets électroniques.

Selon M. Harrell, la plupart des personnes ne pensent pas non plus à l’impact environnemental des serveurs géants qui stockent la musique téléchargeable :

Ces unités de serveurs sont énormes : de la taille de plusieurs stades de football. Les gens ne se rendent pas compte que chaque fois qu’ils téléchargent ou écoutent en ligne de la musique ou des films, cette chanson ou ce film est stocké quelque part, dans des centres de données très volumineux qui utilisent beaucoup d’énergie et produisent d’importantes  émissions de gaz à effet de serre.

L’impact environnemental des CD vs le téléchargement en ligne

Dans une étude de l’université Carnegie Mellon de Pittsburgh, publiée en 2006, des chercheurs ont analysé l’impact environnemental du téléchargement de chansons à partir d’Internet par rapport à l’achat de CD de musique dans un magasin. Ils ont découvert que le téléchargement consomme beaucoup plus d’énergie et provoque plus d’émissions de CO2 provenant des flux de données Internet et de l’utilisation des centres de données.

Cependant, ces augmentations compensent la fabrication, le conditionnement et la livraison de CD de musique commandés en magasin ou en ligne. La conclusion de l’étude? La musique numérique téléchargeable a entre 40% et 80% moins d’impact sur l’environnement que les CD de musique. Cependant l’étude a omis d’y intégrer l’impact environnemental des déchets engendrés par les lecteurs de MP3.

Si quelques améliorations sont à noter chez plusieurs fabricants comme Sony ou Apple et que des programmes de recyclage sont mis en place par l’industrie pour diminuer l’impact environnemental de la musique et des films numériques, certains consommateurs ont trouvé d’autres façons de rendre leur musique plus écologique. Tobin Lambie par exemple, résident d’Oakville en Ontario, achète des CD d’occasion et échange ses anciens CD contre des avoirs en magasin pour de futurs albums.

En plus de vouloir aider l’environnement, M. Lambie affirme que d’acheter des CD d’occasion lui permet de continuer à jouir des choses qu’il a toujours appréciées lors de ses achats en magasin : regarder les designs créatifs des pochettes et « parler musique » avec les personnes présentes dans le magasin.

theglobeandmail.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires