Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La hausse des factures d’énergie entraîne le décès des plus précaires

Royaume-Uni / / Europe

Au Royaume-Uni, un rapport indépendant vient d’annoncer que des milliers de personnes décéderaient chaque année des suites de maladies liées à la précarité énergétique.

Précarité énergétique.

Précarité énergétique.

En 2004, il manquait aux foyers tombés dans la précarité énergétique – c’est-à-dire les foyers à faibles revenus devenus pauvres en raison de factures d’énergie élevées – environ 256 £ [292 euros] pour chauffer leurs maisons et éviter cette pauvreté. En 2009, ce chiffre était passé à 402 £ [459 euros]…

Le professeur John Hills, directeur du Centre d’analyse de l’exclusion sociale à la London School of Economics, et auteur du rapport commandité par le gouvernement, affirme que la précarité énergétique pose de graves problèmes de santé publique, ainsi que des problèmes écologiques.

Selon les chiffres de l’Office britannique des statistiques, chaque hiver, il y aurait 27 000 décès supplémentaires au Royaume-Uni par rapport aux autres périodes de l’année. Principalement à cause du froid d’après le rapport. Ce chiffre est l’un des plus élevés en Europe et dépasse celui de la Finlande, des Pays-Bas, de l’Allemagne, de la Suède, de la Norvège et de la France.

Le professeur Hills et son équipe estiment qu’environ 2700 personnes meurent chaque année des suites de maladies liées à la précarité énergétique, telles que des infections respiratoires ou des problèmes cardiovasculaires. Celui-ci prévient :

Ce problème est extrêmement sérieux. Des gens meurent chaque année, peut-être plus que sur les routes. C’est une véritable épreuve pour les familles à salaires bas qui doivent dépenser plus dans des maisons difficiles à chauffer. C’est également un problème écologique.

En effet, les foyers à salaires bas ne peuvent investir dans des mesures d’efficacité énergétique, ce qui les empêche à la fois de réduire leurs factures et de diminuer leurs émissions de CO2.

Mesures de prévention

Derek Lickorish, président du Conseil sur la précarité énergétique du gouvernement (FPAG), s’offusque du nombre de décès et appelle à l’action :

L’isolation des maisons des personnes en situation de précarité énergétique est la seule solution durable à ce problème, mais elles ont besoin d’une aide financière pour ce faire. Et cela prend du temps. Or, une action urgente doit démarrer dès aujourd’hui.

Le gouvernement a annoncé qu’il avait déjà pris des mesures pour limiter le problème, telles que des réductions d’environ 120 £ [137 euros] pour les retraités les plus pauvres. Ou encore l’obligation pour les fournisseurs d’énergie de proposer, aux personnes les plus fragilisées, des formules gratuites ou à bas prix pour isoler leurs maisons. Selon la définition de « précarité énergétique », un foyer est considéré dans cette situation s’il dépense 10% de son revenu en énergie chaque année.

Les derniers chiffres publiés par le Département de l’énergie et du changement climatique indiquent que 4 millions de foyers en Angleterre se trouvaient dans cette situation en 2009, contre 1,2 million en 2003. Des estimations du Centre de l’énergie durable suggèrent que ce chiffre aurait aujourd’hui atteint les 5,5 millions en Angleterre, et 6,6 millions dans tout le Royaume-Uni.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires