Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

1000 GW d’éolien en 2050, les ambitions démesurées de la Chine

Chine / / Asie

Les déclarations d’un officiel qui a révélé le « Plan de route éolien horizon 2050″ chinois marquent les esprits. Le premier pays producteur envisage de conforter sa place de leader avec une capacité gigantesque de 1000 gigawatts en 2050…soit plus de 5 fois la capacité installée dans le monde en 2010 !

Parc éolien Mulan.

Le parc éolien de Mulan, près de la ville de Harbin, dans le nord-est de la Chine, dispose de 20 turbines. © Land Rover Our Planet (Flickr.com)

Wang Zhongying est le vice-directeur du bureau Énergie à la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR). Il a présenté le 19 octobre dernier un document qui révèle l’importance que le pays accorde à l’énergie éolienne. Il s’agit d’un plan de route à l’horizon 2050, qui ambitionne de fournir 17% des besoins en électricité du pays grâce au vent à cette date.

Cela signifie, en tenant compte de l’augmentation des besoins énergétiques que va connaître le pays dans les prochaines décennies, 1000 GW de capacité en 2050. Soit plus de 5 fois le total installé dans le monde entier en 2010 (195 GW selon les chiffres du Conseil mondial de l’énergie éolienne, en anglais « Global Wind Energy Council », ou GWEC).

Un plan bien ficelé

Les étapes de cette feuille de route se décomposent de cette façon : 200 GW en 2020, 400 GW en 2030 et donc 1000 GW en 2050. Pour atteindre ces objectifs, la Chine compte exploiter à fond l’éolien terrestre avant 2020 tout en conduisant des projets expérimentaux en offshore proche de ses côtes.

La période 2021–2030 prévoit un développement équilibré entre l’éolien terrestre et l’offshore côtier, ainsi que les premiers projets expérimentaux d’offshore en haute mer. De 2031 à 2050, les trois fronts – onshore, offshore proche et lointain – seraient développés de manière équilibrée.

Les derniers calculs de la CNDR tablent sur un équilibrage des coûts de développement de l’énergie éolienne terrestre avec l’électricité thermique dès 2020. Cet organisme majeur du pouvoir chinois espère pouvoir compter sur le double effet de la réduction des prix de l’éolien grâce à son déploiement massif et les progrès technologiques combiné à l’augmentation graduelle des prix des énergies fossiles qui devraient enchérir le thermique.

Intégration au réseau

La feuille de route prévoit aussi un déploiement massif des technologies de stockage de l’énergie électrique et de smart grid à l’horizon 2030, ce qui permettrait de résoudre la problématique de l’intégration de l’énergie éolienne au réseau électrique.

Ces objectifs ambitieux et bienvenus seront-ils réalisés ? Pas sûr, car il est bien difficile de voir si loin en avant. Mais rappelons quand même que « l’empire du Milieu » est déjà le premier producteur mondial d’énergie éolienne avec une capacité installée de plus de 42 GW.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires