Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La promesse de ne pas rattraper les USA en termes d’émission de CO2 par habitant

Chine / / Asie

Xie Zhenhua, vice-président de la Commission Nationale pour le Développement et la Réforme (CNDR), est aussi le négociateur en chef de la Chine pour le climat. Avant la 17e Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 17), il assure que son pays ne laissera pas ses émissions par habitant rattraper celles des États-Unis.

Centrales électriques à Chengde.

Centrales électriques à Chengde. © madiko83 (Flickr.com)

La COP 17, ainsi que la 7ème Réunion des Parties au Protocole de Kyoto (RP 7), qui auront lieu du 29 novembre au 9 décembre 2011 à Durban (Afrique du Sud), approchent. Le vice-président de la CNDR, Xie Zhenhua, qui est aussi négociateur en chef de son pays pour ces questions, prépare d’ores et déjà l’opinion aux positions chinoises, ambitieuses…

Au niveau intérieur, il a accordé une interview au Quotidien du Peuple qui présente la proposition qui sera faite par la Chine à Durban : application de la feuille de route de Bali et inclusion de tous les pays développés dans le Protocole de Kyoto. Au niveau international, Xie Zhenhua s’est rendu en Angleterre où il a rencontré des responsables politiques et fait une promesse qui semble dure à tenir : la Chine ne laissera pas ses émissions de CO2 par habitant atteindre celles des États-Unis.

Une manière élégante de rappeler que si le pays est devenu le premier émetteur de CO2 au monde l’année dernière, il reste très loin des pays industrialisés en terme d’émissions par habitant. En effet, rapportées aux 1,3 milliards de chinois, les émissions du pays se chiffrent à 6,8 tonnes par an et par personne. Soit 3 fois moins que les 20 tonnes par habitant de chaque Américain.

Mission impossible?

Cependant, ces émissions ont été multipliées par 3 depuis 1990 et la tendance est à l’accélération : selon une étude de la Commission européenne, elles pourraient rattraper celles des États-Unis en termes de CO2 par habitant d’ici 6 années seulement… Mais lors de son voyage européen, au cours d’une rencontre avec les parlementaires britanniques, Xie Zhenhua a assuré que la Chine ne laisserait pas ses émissions atteindre ces sommets.

La volonté politique est bien là comme peuvent en témoigner les objectifs drastiques de réduction de l’intensité énergétique mis en place depuis 2005. Il faudra cependant plus que des promesses pour arriver à contrôler les émissions chinoises. Car le pouvoir chinois, s’il a planifié une réduction de 17% des émissions par unité de PIB de 2011 à 2015 envisage dans le même temps une croissance économique cumulée de 40%… De quoi plus qu’annuler les gains en termes d’efficacité énergétique…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires