Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les autobus écolos qui prendront la route dans les prochains mois

USA / / Amérique du nord

De plus en plus de constructeurs développent de nouveaux modèles de véhicules hybrides ou électriques afin de lutter contre le réchauffement climatique. Trois autobus innovants sont ainsi sur le point de prendre la route dans les prochains mois. Gros plan sur la nouvelle génération du transport en commun !

“Construisez vos rêves”

Tout d’abord, BYD (Build Your Dreams), un fabricant chinois, soutenu par l’homme d’affaire Warren Buffet sur les marchés des véhicules électriques et de l’énergie solaire, fête son arrivée en Amérique du Nord avec l’ouverture d’un nouveau siège social à Los Angeles. Une percée remarquée dans le pays.

Ce dernier soutiendra les concessionnaires BYD sur l’ensemble du continent, qui vendent de nombreux produits tels des hybrides, les véhicules e6 aux moteurs entièrement électriques et les eBUS (autobus commerciaux) électriques conçus pour les longues distances, des bornes de recharge rapide, des systèmes électriques solaires résidentiels et des lampes à LED ainsi que des systèmes d’énergie solaire pour l’éclairage des rues et des aires de stationnements.

BYD eBUS. BYD eBUS.

BYD a également annoncé qu’il fournirait Hertz pour les locations de voitures depuis l’aéroport de Los Angeles et pour la mise en place des eBUS-12 qui assureront la navette pour ses clients entre son parking et leur terminal. Richard Broome, vice-président de Hertz pour les affaires commerciales et la communication, explique dans un communiqué :

Ce bus, entièrement électrique, dispose d’une autonomie de 250 km et peut générer des économies allant jusqu’à 500 000 dollars [362 000 euros].

Les marques américaines pas à la traîne

De plus, l’entreprise Smith Electric Vehicles vient de dévoiler son autobus scolaire tout-électrique appelé le eTrans Newton, qui sera disponible à la livraison au début de l’année prochaine. Ce véhicule de 42 places peut rouler 193 km avec une seule charge, et à une vitesse maximale de 80 km/h. De plus, il est annoncé que ce modèle fonctionnerait  avec un coût inférieur de un tiers à la moitié par rapport à celui d’une unité classique équipée d’un moteur diesel.

Enfin, la firme Proterra a révélé qu’elle avait collecté 15 millions de dollars [10,86 millions d'euros] grâce au financement de la Silicon Valley Bank pour financer ses commandes en cours et soutenir l’innovation. Rappelons que Proterra avait annoncé récemment 30 millions de dollars [21,72 millions d'euros] d’investissements dans les technologiques énergétiques durables. Leur produit phare se nomme EcoRide, un bus électrique à batterie qui peut se recharger en moins de 10 minutes ! Ces véhicules sont déjà en service à Pomona en Californie.

Et comme pour marquer la reprise de ses activités, Proterra a signé un contrat d’approvisionnement auprès d’un opérateur de transport de la ville de Tallahassee, en Floride, pour trois de ses modèles EcoRide. Ces bus à “émission zéro” devraient également prendre les routes de Fresno en Californie, San Antonio au Texas, en passant par Seattle, Chicago, et Reno dans le Nevada.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires