Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Premier vol au biokérosène du pays

Chine / / Asie

Une collaboration étroite entre plusieurs entreprises américaines et chinoises a abouti au premier vol expérimental aux biocarburants en Chine. Un succès qui pourrait rapidement être utilisé sur des vols commerciaux.

Air China.

L'équipage du premier avion à voler au biocarburant en Chine. © Air China

Côté américain, la filiale de Honeywell, UOP, et Boeing ont apporté leur pierre à l’édifice, alors que côté chinois ce sont Air China et Petrochina qui étaient de la partie. Le vol de deux heures a été réalisé autour de l’aéroport international de Pékin sur un Boeing 747-400. Un responsable de UOP a révélé qu’un partenariat était en cours de négociation avec Petrochina pour construire une usine de raffinement qui permettrait de produire en masse du carburant pour avions à partir de plantes dès 2014.

Le carburant utilisé provenait d’huile de jatropha fournie par Petrochina et raffinée en qualité proche du kérosène par UOP. La société chinoise a lancé des exploitations de jatropha dans les provinces du Sichuan et du Yunnan respectivement en 2007 et 2008, sur une surface totale de 100 000 hectares. Si la demande décolle, Petrochina envisage de porter cette surface à 830 000 hectares dès 2015, ce qui permettrait de produire 10 000 barils d’agro carburant par jour.

Encore trop cher

L’expérience, qui a utilisé un mélange 50/50 de kérosène classique et d’agro carburant, a été selon toutes les sociétés participantes un succès total. Si Petrochina, UOP et les autres clament leur confiance dans le déploiement rapide de la technologie aux vols commerciaux, un obstacle de taille risque de se mettre en travers de leur route.

En effet, UOP concède que si la génération actuelle d’agrocarburants pour l’aviation permet de réduire les émissions de CO2 de 85%, elle reste 2 à 3 fois plus chère que le kérosène issu du pétrole. Un coût rédhibitoire pour le secteur aéronautique, qui connaît une période difficile avec une baisse de la demande due à la crise de la dette couplée à une hausse des carburants qui augmente ses coûts opérationnels.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires