Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La révolution solaire a-t-elle déjà commencé?

Chili / / Amérique du sud

Doté d’un des potentiels les plus importants de la planète, le Chili s’est transformé en véritable laboratoire de projets d’énergie solaire. Un nouveau filon pour l’industrie minière, qui tente de satisfaire ses énormes besoins en électricité grâce à ces technologies.

Tout comme la Communauté européenne, le Chili s’est engagé à produire 20% de son électricité à partir de sources d’énergie renouvelable en 2020. Un objectif jugé trop peu ambitieux par certains experts chiliens, qui estiment que la baisse du prix des panneaux solaires et l’enthousiasme affiché du secteur minier pour cette technologie pourrait permettre aux pays de couvrir sans peine entre 50% et 100% de ses besoins grâce au renouvelable.

Car selon les cartes globales de rayonnement solaire, le Chili est l’endroit de la planète bénéficiant des meilleures conditions pour ce mode de production. Qui plus est, les régions les plus exposées, dans le nord du pays, doivent faire face à une demande énergétique considérable de la part des grands groupes miniers qui s’y sont installés. C’est ce constat qui a poussé l’entreprise Solar Chile a signé une alliance avec le fabricant américain de matériel photovoltaïque First Solar.

Ensemble, nous allons faire du Chili le premier pays d’Amérique latine à générer de l’énergie solaire à un prix compétitif.

La promesse vient de Cristian Sjögren, président de Solar Chile. Sa société s’intéresse au projet de Collahuasi, une des plus grandes mines de cuivre au monde, qui a décidé de produire 15 MW d’énergie électrique à partir de sources renouvelables pour ses activités. Codelco, un autre géant du cuivre, a déjà ouvert la voie en lançant la construction de « Calama Solar 3″, la première centrale photovoltaïque au monde construite sans aucune subvention.

De son côté, l’entreprise Minera El Tesoro a entrepris la fabrication de 1280 collecteurs solaires servant à chauffer l’eau utilisée au cours des procédés électrolytiques d’extraction du minerai. Cette initiative devrait lui permettre de diviser par deux sa consommation de combustibles fossiles.

Grâce à la baisse continue du prix du mégawatt photovoltaïque, ce mode de production propre semble sur le point de franchir un cap majeur : si cette technologie devient rentable, les projets à grande échelle devraient se multiplier et faire baisser encore les coûts des centrales. Un cercle vertueux qui promet à l’énergie solaire un avenir radieux.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires