Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un nouvel instrument pour estimer la capacité d’absorption de CO2 des forêts

Japon / / Asie

L’innovation de Fujitsu permet de distinguer facilement les différentes espèces d’arbres ressemblantes sur les photos aériennes. Une myriade d’applications est possible, au premier rang desquelles une estimation plus facile et précise de la capacité d’absorption de CO2 des forêts, qui dépend des espèces d’arbres qu’elles contiennent.

Grâce au système d’analyse hyperspectral des images aériennes de Fujitsu, il sera désormais possible, même pour un non spécialiste, de déterminer de quelles espèces d’arbres est constituée une forêt. Sans avoir besoin de recourir à des enquêtes sur le terrain, souvent difficiles et coûteuses. Cela permettra, par exemple, de suivre la progression des espèces invasives dans une forêt et de mettre en place des mesures de limitation de leur progression. Mais mieux encore…

Composition des forêts.

Dans cet exemple, le nouvel outil développé par Fujitsu (à droite) permet de définir une composition plus précise des forêts (détection des cèdres, ici, en bleu). © Fujitsu

Des espèces qui sont très ressemblantes vues du ciel (telles que le cyprès du Japon et le cèdre, par exemple) peuvent être distinguées sans difficulté grâce à cet outil. L’application la plus intéressante est une estimation précise et facile de la capacité d’absorption de CO2 des forêts. En effet, cette capacité dépend de la concentration en différentes espèces d’arbres, qui ont des capacités d’absorption différentes. L’estimation précise de ces données permettra de protéger plus activement les forêts les plus utiles en terme d’absorption de CO2.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires