Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’abandon des animaux domestiques, conséquence de la crise?

Royaume-Uni / / Europe

Au Royaume-Uni, le nombre d’animaux abandonnés ne cesse d’augmenter. Les animaux de compagnie seraient-ils donc victimes de la crise ?

© John McAllister

Blue Cross, une œuvre caritative pour les animaux, a dû s’occuper de 1 530 animaux errants, abandonnés ou déposés dans leur refuge cette année, contre 1 027 en 2010, soit une augmentation de près de 50%. Son homologue londonien Battersea Dogs and Cats Home a annoncé que le nombre de propriétaires qui ne pouvaient nourrir leurs animaux domestiques avait doublé par rapport à 2010. Les deux œuvres caritatives condamnent les difficultés économiques.

Blue Cross a insisté sur le fait que les propriétaires doivent castrer leurs animaux domestiques pour éviter les arrivées indésirables. Des opérations que certains propriétaires ne peuvent cependant pas se permettre car trop onéreuses.

Battersea affirme avoir dû accueillir 91 chiens et chats, dont un grand nombre de femelles enceintes, abandonnés par des personnes qui ne pouvaient plus se permettre de s’en occuper financièrement, contre 42 en 2010.

“Nous recevons désormais tous les jours des coups de téléphone de propriétaires d’animaux qui ont le sentiment de ne plus avoir d’autre solution que de se débarrasser de leur animal adoré car les factures du vétérinaire sont trop élevées, ils ont perdu leur emploi ou leur maison, ou ils sont sur le point d’être expulsés de chez eux”, regrette un représentant de Battersea.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires