Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’Etat reprend la Rocinha, la plus grande favela du monde

Brésil / / Amérique du sud

Les favelas de la zone Sud de Rio  – Rocinha, Vidigal et Chácara do Céu – ont vu l’intervention des « forces de pacification » reprendre le contrôle de ces zones de non-droit, après des décennies de règne des barons de la drogue. Aucun tir n’a été échangé, seules quelques barricades de fortune se sont dressées sur le chemin des blindés des troupes d’élite de la police de Rio.

La Rocinha occupée par l'armée brésilienne.

Stratégique pour les trafiquants de par sa localisation proche des quartiers riches de la ville (donc très rentable) et entourée de rochers et de forêts, la région est désormais « nettoyée ».

Le gouverneur Sérgio Cabral parle de journée historique:

Je crois que c’est un jour historique et émouvant pour le Brésil tout entier et, principalement, pour Rio de Janeiro, grâce à l’union des forces publiques qui ont œuvrées pour le bien commun. Nous récupérons ce territoire pour les 100.000 habitants de la Rocinha ; des gens qui avaient besoin de paix.

Désormais, la zone va être passée au peigne fin pour retrouver tout ce que les trafiquants ont caché et abandonné sur place : drogues, munitions, motos, voitures, et même des corps, puisque des riverains évoquent l’existence d’un cimetière clandestin.

Les policiers sont déjà répartis sur différents points stratégiques de la communauté, ils s’enfoncent dans la forêt à la recherche de trafiquants, de planques de drogue et de munitions. Les autorités ont lancé un appel à la population afin de dénoncer sans peur les bandits cachés.

Ces habitants reprennent possession de leur territoire. Ne pas se taire, dénoncer.

L’opération qui a commencé à 4h10 du matin, a mobilisé près de 3.000 hommes appuyés par 4 hélicoptères et 3 bateaux.

Un des blindés du Bataillon des Troupes de Choc a dû rebrousser chemin à cause de la grande quantité d’huile que les trafiquants ont déversé sur les pentes de la favela. Seuls les blindés de la Marine ont réussi à passer.

Les commerces de la Rocinha, fermés depuis Samedi, ont timidement rouvert leurs portes. Le flux des habitants est cependant encore faible. Les policiers contrôlent systématiquement la population afin d’éviter la fuite de délinquants. Domingos Silva, qui habite la favela depuis 8 ans, est arrivé à son travail avec une heure de retard. « Je leur ai demandé si ils voulaient fouiller ma maison. Ils ont été polis, ils ont regardé et m’ont remercié pour ma coopération. Tout s’est bien passé, pourvu que ça continue comme ça », a-t-il raconté aux nombreux reporters des chaines de télévision couvrant l’évènement.

La situation des favelas de Rocinha et de Vidigal est similaire à celle de la Vila Cruzeiro et du Complexe de Alemão, pacifiées il y a un an. Le cartel de la drogue serait composé de plus de 200 trafiquants fortement armés. Leur chef, Antônio Francisco Bonfim Lopes, dit « Nem » avait déjà été arrêté 2 jours avant l’invasion.

Son arrestation a provoqué une vague de dénonciations (plus de 400) effectuées au travers du numéro de téléphone spécial et sous couvert d’anonymat. Les informations récoltées sont repassées automatiquement aux forces de police présentes dans la communauté.

Cette opération de « nettoyage » est essentielle dans l’optique de la Coupe de Monde 2014 et des Jeux Olympiques 2016. La prochaine étape consiste à placer des UPP (Unités de Police de Pacification) au cœur de la communauté. L’objectif est d’en avoir 40 d’ici à la Coupe du Monde 2014. Cependant, la récente multiplication de ce type d’unités se heurte à une pénurie de policiers formés. Le Gouverneur de l’Etat de Rio reconnaît le problème et l’explique par la lenteur des processus ainsi que les budgets restreints qui limitent les hausses de salaires réclamées par les syndicats de police.

Celui-ci a également annoncé une enveloppe de 100 millions de R$ (plus de 40 millions d’euros) pour les 3 mois à venir, afin d’effectuer des travaux de réhabilitation et d’urbanisation tels qu’un nouvel accès par ascenseur d’une capacité de 3.000 personnes transportées par jour, un parc écologique, une crèche et une bibliothèque.
L’autre priorité concerne la fourniture d’eau. 100 employés de la Compagnie des Eaux vont s’atteler à des travaux urgents de colmatage de fuites et de régularisation de l’approvisionnement.

Pour voir toutes les photos : veja.abril.com.br

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires