Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Manuel populaire de l’auto-construction

Venezuela / / Amérique du sud

Dans un ouvrage qui se veut accessible à tous, le célèbre architecte Fruto Vivas détaille des méthodes de construction simples et économiques, faisant appel à des matériaux traditionnels comme l’adobe, le bois ou le bambou.

Intitulé Las casas sencillas (« Les maisons simples »), en référence à un programme de télévision de vulgarisation scientifique, l’ouvrage de Fruto Vivas sera disponible dans les librairies nationales Librerias del Sur, au prix défiant toute concurrence de 5 bolivars (moins d’un euro).

« Il ne s’agit pas d’un livre pour les professionnels. C’est un manuel populaire. On y trouve tout ce que le peuple doit savoir pour construire sa maison », explique l’auteur,  récompensé par le Prix national d’architecture en 1987.

Oeuvre de l'architecte venezuelien, Fruto Vivas

Trois ans de travail ont été nécessaires à l’élaboration de cet ouvrage, dans lequel Fruto Vivas partage des techniques et un savoir-faire acquis au cours d’une vie entièrement consacrée à l’art de la construction.

L’architecte s’intéresse tout d’abord aux solutions développées au fil du temps par les peuples autochtones de différentes régions, plus particulièrement ceux d’Amérique latine, puis détaille les techniques modernes de « bio-architecture » qui mettent en œuvre des matières premières naturelles comme la terre, le bambou ou le bois.

L’ouvrage comporte également une section consacrée à la création de dispositifs indispensables à la vie quotidienne ou à la construction, tels que perceuse, fer à souder cuisinière ou sanitaires, toujours de manière simple et économique.

Dans un chapitre intitulé Technologies de la nécessité, Fruto Vivas explique en détails comment fabriquer les matériaux et les éléments de base de la construction, notamment l’adobe, les briques, les tuiles, les murs et les portes.

L’architecte conclut son manuel populaire en rappelant la nécessité de s’inspirer des techniques ancestrales, qui réussissaient à combiner efficacité et respect de l’environnement.

Une philosophie est un engagement que Fruto Vivas avaient déjà laissé transparaître en l’an 2000, lors de l’exposition universelle d’Hanovre, avec la création du pavillon du Venezuela : une structure surmontée d’une gigantesque fleur de 18 mètres de haut qui s’ouvrait et se refermait en fonction des conditions météorologiques.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires