Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Cuisiner “sans plomb” dans les villes minières?

Australie / / Océanie

Le gouvernement du Queensland publie un livre de recettes pour limiter la quantité de plomb absorbée par les habitants des zones d’exploitation minière, accueilli avec scepticisme par les experts de la santé.

Les 21 000 habitants de Mount Isa dans le Queensland sont habitués aux messages de santé diffusés en permanence à la télévision – “Réduisez les résidus de poussière de plomb en nettoyant vos meubles avec un chiffon humide”, le quotidien quand on vit dans cette ville minière.

Mais le gouvernement du Queensland change de cap, en passant maintenant à la santé alimentaire. L’alliance Vivre sans Plomb (Living without Lead), avec le soutien du gouvernement, a créé un livre de recettes contenant toutes du fer, du zinc et du calcium, supposés réduire l’absorption de plomb en particulier chez les enfants. En 2008, 11% des enfants de Mount Isa avaient un taux de plomb dans le sang bien supérieur aux recommandations de l’OMS (10 microgrammes par décilitre). Un taux élevé de plomb peut entrainer des problèmes d’apprentissage, de comportement et de facultés mentales.

Débat d’experts

Des actions légales sont en cours entre le propriétaire de l’exploitation minière (la compagnie suisse Xstrata) et sept familles qui lui reprochent la contamination au plomb relevée dans les analyses sanguines de leurs enfants. La compagnie affirme rester dans les limites réglementaires et soutient les actions de l’alliance Vivre Sans Plomb.

Les recettes incluent petits déjeuners, salades, yaourts ou encore hamburgers de poulet. L’idée est qu’un estomac plein et un régime riche peuvent protéger les enfants contre un taux élevé de plomb dans le sang.

Pour les experts, la théorie est bonne mais les bienfaits des recettes sont à prouver, les recherches manquent pour attester de l’efficacité du calcium contre l’absorption du plomb. Le livre serait plutôt un terrain de recherche pour confirmer les observations des services de santé, selon lesquelles le nombre d’enfants affectés par la contamination au plomb serait passé de 11% à 4,8% grâce à une alimentation contrôlée.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires