Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les difficultés de la lutte contre la surpopulation

Inde / / Asie

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires

  1. Concernant le Bangladesh, contrairement à ce qui est écrit, son taux de natalité n’est pas de 2,1 mais il est encore de 2,4. Sa population de 150,7 millions d’habitants vivant sur une superficie de 144.000 km², conduit à une densité de peuplement de 1.047 hab/km² (record du monde pour un pays étendu). Du fait de ce taux de natalité encore élevé, la population devrait passer à 226 millions d’habitants dans 38 ans (2050) et le pays ne devant gagner aucun pouce de terrain (voire en perdre du fait de l’élévation du niveau des mers) la densité devrait être de 1.569 hab/km² au milieu du siècle…

    Concernant l’Inde, la volonté de freiner l’explosion démographique date de 1951, alors que la population n’était « que » de 361 millions d’habitants. « Nous » en sommes à 1,24 milliards et devrions passer à 1,69 milliards en 2050. Force est de constater que le pays aura « gagné » plus de 1 milliard d’habitants contre son gré : il s’agit d’une véritable tragédie. La seule raison à ce fiasco total est le fait que le pays a été « abandonné », comme tant d’autres, par la communauté internationale. Il fallait un consensus planétaire sur le sujet. Ceci étant, il n’est jamais trop tard pour agir et il est tout à fait possible de lancer des programmes ambitieux tels que ceux préconisés par l’organisation Démographie Responsable.