Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Publication d’un guide gratuit de la mode éthique québécoise

Canada / / Amérique du nord

Définitions, interviews de créateurs…, cet ouvrage pédagogique, et gratuit, décrypte très simplement en une dizaine de pages la mode éthique au Québec, une tendance plus diverse et complexe qu’on ne l’imagine.

Labels éthiques.

Labels éthiques présentés dans le Guide de la mode éthique au Québec. © Observatoire de la Consommation Responsable

Depuis quelques années, on observe une forte augmentation de la présence des marques éthiques à l’occasion d’évènements promouvant les secteurs de la mode et du design québécois. Si certains noms deviennent de plus en plus familiers (Harricana, Öom, Noujica…), force est de constater qu’il restait toutefois assez difficile de quantifier avec précision l’ampleur de ce phénomène.

C’est aujourd’hui chose possible grâce au travail réalisé par une équipe pluridisciplinaire de l’Observatoire de la Consommation Responsable (OCR) qui a rendu publique le 16 novembre dernier son nouveau guide intitulé La Mode éthique au Québec, un secteur en pleine émergence.

État des lieux de la mode éthique au Québec

Tout au long de ce document, on apprécie la présence de quelques chiffres-clés nous permettant de visualiser instantanément l’état actuel du secteur. Ainsi, le guide nous informe que l’on recense en 2011 pas moins de 48 entreprises québécoises offrant des produits textiles éthiques. Dans leur grande majorité, ces entreprises sont des créations assez récentes (moins de 5 ans d’ancienneté), de petite taille (moins de 5 salariés) et traditionnellement localisées dans le bassin économique montréalais.

Fait intéressant pour les connaisseurs, on note qu’à la différence des tendances observées en Europe, les créateurs québécois privilégient d’abord le recours aux matières récupérées, l’usage des matières biologiques n’arrivant qu’en deuxième position. Enfin, dans une très large majorité des cas, ces marques privilégient la production locale (93,3% ont une partie de leur production au Québec).

Ce modèle de développement original démontre un véritable engagement en faveur des savoir-faire locaux. Cependant, le guide souligne que malgré son dynamisme actuel, le secteur textile et éthique québécois accuse toujours un retard notable sur l’Europe – France et Royaume-Uni en tête.

Dans la jungle des labels éco-responsables

Autre point fort de ce guide, le lecteur appréciera la présence d’un chapitre consacré aux différents labels éco-responsables. Ces quelques pages donneront des repères précieux aux consommateurs trop souvent perdus dans cette jungle d’acronymes et de logos.

Sur ce sujet, on apprend également qu’en raison d’un manque d’obligation légale, seules 9,7% des marques éthiques québécoises détiennent une licence de certification émise par un organisme reconnu au Canada. Ainsi, pour les autres marques, le consommateur devra effectuer quelques recherches préalables et exercer son œil critique afin de savoir reconnaître les dérives d’un greenwashing réminiscent.

La Mode Éthique au Québec est donc un petit guide indispensable qui saura trouver naturellement sa place auprès des citoyens désirant franchir le pas d’une consommation textile plus responsable.

Audrey Le Cour

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires