Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La guerre des panneaux photovoltaïques est déclarée

Chine / / Asie

En octobre 2011, les États-Unis ont lancé une enquête sur les pratiques de dumping des producteurs chinois de panneaux solaires. La semaine dernière, la Chine a réagi avec une enquête similaire sur l’industrie américaine. Alors qu’on espérait la coopération, c’est la guerre qui s’annonce.

A chaque rencontre bilatérale, les responsables chinois et américains aiment à insister sur l’importance d’une coopération modèle entre les deux pays pour le bien de la planète. A chaque fois, ils évoquent le domaine de l’énergie, et notamment des ENR, comme un domaine idéal pour mettre en œuvre concrètement ce partenariat soit disant indispensable. Et comme souvent, après les beaux discours, on apprend des nouvelles qui ne vont pas du tout dans ce sens.

Ainsi, en octobre 2011, une enquête est lancée aux États-Unis sur les producteurs chinois de panneaux solaires. Un groupe d’entreprises américaines (Coalition for American Solar Manufacturing, CASM) accuse les Chinois de vendre à perte sur le marché américain et de mettre en danger l’industrie locale. On a pu entendre à ce propos le président de SolarWorld, Gordon Brinser, faire résonner une corde très sensible dans l’opinion américaine :

Les USA sont déjà dépendants des ressources étrangères pour les énergies fossiles… allons-nous devenir dépendants de la Chine pour les énergies nouvelles ?

Selon la CASM, les exportations de panneaux solaires de la Chine vers les États-Unis ont été multipliées par 250 entre 2008 et 2010. La Chine produit 60% de tous les panneaux solaires au monde mais en exporte 95%. Surtout, ses industries sont responsables de la chute vertigineuse des prix depuis 2010.

Contre-attaque

Les producteurs chinois n’ont cependant pas tardé à réagir. Dès le 25 novembre, le ministère du Commerce annonce qu’une procédure similaire serait entamée en Chine, à la demande de l’industrie locale. Celui-ci déclare ainsi :

Les subventions dont profitent les producteurs américains bloquent l’entrée du marché aux produits étrangers. Ces mesures violent les engagements pris par les États-Unis auprès de l’OMC et abaissent la compétitivité des produits chinois.

Une formulation volontairement provocatrice, alors que la Chine est systématiquement accusée de ne pas remplir les engagements pris auprès de l’OMC dans tous les domaines.

Ces actions prises des deux côtés du Pacifique sont regrettables et risquent de ne pas aider l’industrie photovoltaïque à se sortir de la crise qu’elle traverse. La réduction des politiques d’incitation en Europe et la frénésie d’investissement dans la production de panneaux ces dernières années a mené à une situation de surcapacité au moment où les marchés s’effondrent. Un véritable esprit de coopération ne serait pas de trop pour se sortir de ce double piège…

hexun.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires