Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le monde politique honore le père de l’inclusion sociale

Sri Lanka / / Asie

AT Ariyaratne a créé le mouvement Sarvodaya Shramadana en 1958. Lors de l’anniversaire de ses 80 ans le 5 novembre, le père de ce système de pensée et d’action qui a sorti des centaines de milliers de personnes de la pauvreté, a reçu un hommage appuyé des plus hautes personnalités de l’île.

A.T. Ariyaratne.

Le docteur A.T. Ariyaratne offre de la nourriture à un moine.

Il y a chez lui un peu de Mahatma Gandhi (non violence), du Dalai Lama (interprétation des classiques bouddhistes à l’usage du monde moderne), de Martin Luther King (lutte pour les droits et la dignité des plus marginaux) et de Nelson Mandela (exigence de démocratie et guérison de la société). Mais AT Ariyaratne est plus que l’addition de toutes ces personnalités. Le mouvement Sarvodaya Shramadana qu’il a créé en 1958 est désormais présent dans 15 000 villages, c’est-à-dire la moitié des municipalités du Sri Lanka.

Et même à 80 ans, son discours est on ne peut plus actuel. En effet, sa pensée s’est toujours tournée vers les « 99% » défendus par le mouvement « Occupy Wall Street« . Il a créé une organisation basée sur des principes bouddhistes, qui souhaite l’inclusion de tous dans les fruits de la progression technologique et économique actuelles. Depuis plus d’un demi siècle, il se bat afin de promouvoir une approche nuancée pour vaincre la pauvreté, l’analphabétisme et autres formes d’exclusion sociale. Il le fait sans dénoncer le matérialisme ni inciter à un retour à un niveau de vie préindustriel.

Guerre civile et tsunami

Sarvodaya Shramadana a contribué à améliorer les conditions de vie de millions de personnes : meilleures santé, nutrition, éducation… Dans les longues périodes de conflit qui ont malheureusement miné l’histoire récente de l’île, le mouvement a permis de sauver de nombreuses vies. Sans oublier le tsunami de 2004, où les membres de Sarvodaya ont été les premiers à arriver sur les zones touchées, parfois jusqu’à deux jours avant les secours envoyés par les autorités.

Pour ses 80 ans, AT Ariyaratne a été honoré comme il se doit par des personnalités du monde entier. Notamment par le premier ministre sri-lankais DM Jayaratne qui a dit de lui :

Une grande personnalité qui a servi l’humanité sans considération de race, de caste, de religion ou d’inclination politique.

Une universalité dans l’amour du bien commun dont les personnalités politiques sri-lankaises feraient bien de s’inspirer pour effacer 30 ans de guerre civile et repartir du bon pied.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires