Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Vivre dans une maison de 9 m2, c’est possible!

USA / / Amérique du nord

L’entreprise Tumbleweed Tiny House Company a vu le jour grâce à Jay Schfer, après qu’il ait décidé de vivre dans un 9 mètres carrés. Visite d’une de ces maisons insolites.

Mini-maison sur remorque.

Le modèle de mini-maison « Fencl » sur remorque. © Tumbleweed Tiny House Company

Réduire son espace

Jay Schfer voulait une maison ayant un impact environnemental très faible et dont chaque espace serait optimisé pour ne pas avoir de surfaces inutilisées. Il appelle son concept le « design soustractif » et a donné plusieurs conférences à ce sujet à travers le continent américain. Les différents modèles proposés par son entreprise comptent moins de 45,5 mètres carrés, y compris celui dans lequel il vit actuellement qui est de 6,5 mètres carrés.

Toutes les maisons sont travaillées avec finesse et conçues pour être utilisées comme résidences permanentes, maisons de vacances ou comme cabanes de jardin. Les prix varient entre 15 000 et 40 000 dollars [entre 11 500 et 31 000 euros]. Certaines sont même bâties sur roues pour se déplacer et parcourir les routes américaines, afin d’être emportées partout où vous le souhaitez.

Mini-maisons pour grosses économies !

Construites sur des plateformes de semi-remorque, ces mini-maisons ne sont pas plus grandes qu’un wagon. Elles ne sont ni des jouets, ni des modèles d’esthétismes, ni des chalets ou encore des cabanes. Les personnes qui vivent dans des maisons minuscules, ou y aspirent, sont divisées en trois groupes qui se chevauchent selon le New Yorker :

  • Des jeunes qui voient ces petites maisons comme une manière de posséder un logement à eux, tout en évitant de payer des taxes foncières et même un loyer, car on peut toujours trouver une place où  garer sa maison la nuit ;
  • Des hommes et femmes plus âgés qui ont dû quitter une maison qu’ils ne pouvaient plus payer ;
  • Des personnes déterminées à vivre une vie écologiquement responsable, comme elles le disent. Acheter une maison c’est devenir prisonnier d’une dette alors que là, elles sont libres de consacrer plus de budget pour leurs loisirs et petits plaisirs.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires