Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Stop au gaspillage de Noël !

Philippines / / Asie

Les Philippines, avec une population à 90% chrétienne, est un des rares pays asiatiques dans lesquels Noël est fêté activement. Et comme en Occident, aux cadeaux et à la fête se joignent des gaspillages de toutes parts, notamment concernant l’alimentation. Les actions se multiplient pour freiner la tendance.

Gaspillage de nourriture.

Gaspillage de nourriture. © bleu man (Flickr.com)

Si le pays fête Noël comme l’Occident, il reste asiatique : interdit de perdre la face, surtout devant les membres de la grande famille ! Alors lors des quelques jours de festivités, il ne doit manquer de rien, il doit même y avoir de tout en surplus. Résultat : outre les estomacs maltraités, ce sont des déchets en quantité qui finissent dans les poubelles.

Selon une étude conduite par l’Institut national de recherche sur l’alimentation et la nutrition, chaque Philippin gaspille en moyenne 22 grammes de nourriture par jour, dont 16 grammes de riz. Ce qui fait, compte tenu de l’énorme population de l’archipel (proche de 100 millions d’habitants), 1200 tonnes de riz gaspillé chaque jour. Pour l’essentiel à l’occasion des fêtes de fin d’année…

Ces gaspillages mettent une pression supplémentaire sur le système de gestion des déchets, notamment celui de la région de Manille. La capitale produit 25% des déchets du pays, soit environ 8600 tonnes par jour. L’état de propreté de la métropole se dégrade malheureusement de manière nette autour du 25 décembre…

Un guide édité par des ONG

Mais certains veulent que cela change. Un ensemble d’ONG impliquées dans des actions de développement durable a formé la coalition EcoWaste (waste signifie “déchets”) et a engagé une campagne publique d’information pour réduire la quantité de déchets alimentaires à Noël. Au cœur de leur démarche, la rédaction et la diffusion d’un guide avec 20 propositions, intitulé “Guide de réduction des déchets alimentaires des Pinoy (“Philippins”)”. Roy Alvarez, président de la coalition EcoWaste, déclare :

Nous avons établi cette liste de conseils pratiques en anticipation de l’augmentation de la consommation en décembre, mais elle est aussi utile pour les autres regroupements familiaux ou les événements communautaires. Ces festivités peuvent consommer des quantités astronomiques de nourriture et aggraver le problème de la gestion des déchets. On doit en finir avec ces gaspillages et ne pas exagérer avec les repas pantagruéliques.

Puto Bumbong.

Le Puto Bumbong est un gâteau de riz souvent servi à Noël. © tacit requiem (joanneQEscober ) (Flickr.com)

En tête des mesures proposées : déterminer précisément le nombre de participants et préparer la quantité de nourriture en conséquence, faire ses courses avec des sacs réutilisables, consommer des produits locaux qui n’ont pas été transportés d’un bout à l’autre du monde, ou encore conserver les restes pour les consommer plus tard. S’il y en a vraiment trop, on peut les donner aux personnes les plus défavorisées. Des mesures sensées qu’il est bon de rappeler à un public souvent pris d’amnésie à l’approche des fêtes de fin d’année…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires