Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

2011, un bon bilan pour les droits de l’homme

Pacifique / / Océanie

L’année 2011 a été significative en matière d’accomplissements pour les droits de l’homme dans le Pacifique. Une bonne note retenue par les Nations Unies, qui espère que ces évolutions pourront devenir la norme dans tout le Pacifique.


Matilda Bogner, Représentante régionale du bureau Pacifique du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), a souligné les succès de 2011 à Fidji, 60 ans après la signature de la déclaration universelle des droits de l’homme :

-          Ratification de la Convention pour l’élimination de toute forme de violence contre les femmes (CEDAW) à Nauru

-          Ralliement du Vanuatu à la Convention contre la torture

-          Signature de 8 traités des droits de l’homme à Palau.

En 2011, Samoa, les îles Salomon, Palau et la Papouasie-Nouvelle Guinée se sont engagées à lutter contre la violence envers les femmes et les enfants, de l’esclavage à l’exploitation sexuelle. Ces promesses sont gérées par les gouvernements de chaque pays, qui doivent rendre compte à la population. Elles incluent des mesures contre la discrimination des minorités sexuelles, conformément à la demande du Secrétaire de l’ONU, en mars dernier. Les Salomons et la Papouasie-Nouvelle Guinée ont toutefois refusé de dépénaliser les relations homosexuelles, « pour des raisons culturelles et religieuses ».

Tonga est le mauvais élève de la région et le premier à devoir remettre un rapport sur ses progrès depuis 2008. Pour le moment, il n’y a pas ou peu d’engagement contre la violence envers les femmes et la torture, mais les discussions commencent lentement.

Les visites d’experts de l’ONU dans le Pacifique sont fréquentes et permettent aux leaders nationaux de souligner les problèmes auprès de la communauté internationale. Elles bénéficient d’une excellente couverture médiatique, mais ne peuvent avoir lieu que sur invitation du pays hôte. En 2011, les invitations se sont multipliées, peut-être le signe d’un changement enfin initié par les autorités. La représentante du HCDH y voit un espoir de l’application des droits de l’homme et des libertés fondamentales enfin élargie aux habitants du Pacifique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires