Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le parc national Torres del Paine part en fumée

Chili / / Amérique du sud

Le célèbre parc national de Patagonie, apprécié par les randonneurs du monde entier pour ses paysages sublimes, connait l’un des moments les plus sombres de son histoire. Le feu aurait été déclenché par un touriste israélien qui brûlait son papier hygiénique.

Parc national de Torres del Paine, Chili. ©Noëmi Joncour

Les autorités chiliennes ont pu procéder, mercredi 4 janvier 2012, à la réouverture partielle du parc national Torres del Paine. Quatre des six foyers qui ravagent les forêts de ce haut-lieu du trekking ont pu être maîtrisés, rendant possible l’accès de 80% du parc aux visiteurs. La partie rouverte correspond au secteur nord de la réserve, tandis que le secteur sud reste fermé, notamment la zone de la Laguna Verde.

Dans le parc Torres del Paine, un incendie a ravagé 14 500 hectares de forêt primaire et de steppe. ©Noëmi Joncour

14 500 hectares de forêt primaire et de steppe partis en fumée

Le parc national est resté fermé cinq jours, plus de 14 500 hectares de forêt primaire et de steppe ont été dévorés par les flammes.

©Noëmi Joncour

La beauté époustouflante des paysages de Torres del Paine attire chaque année plus de 150 000 visiteurs, pour la plupart étrangers. Ils viennent admirer les nombreux glaciers, les forêts et les lacs andins qui caractérisent cette zone sauvage et préservée, classée réserve de biosphère par l’UNESCO. La plupart d’entre eux profitent de ce magnifique cadre pour faire de la randonnée.

C’était le cas de Rotem Singer, le jeune touriste israélien accusé d’être à l’origine de l’incendie. Selon ses compagnons de voyage, il aurait mis le feu à du papier hygiénique, sans vérifier ensuite que celui-ci s’était correctement éteint.

Un précédent en 2005, déjà par la maladresse d’un randonneur

Cet épisode rappelle l’incendie de février 2005. 15 000 hectares de végétation partis en fumée dans le même parc. À l’époque, c’était parti de la maladresse d’un randonneur tchèque. Un réchaud renversé et la catastrophe s’était déclenchée.

©Noëmi Joncour

La République Tchèque avait alors décidé de financer un programme de reforestation, qui a permis de replanter 30 000 arbres dans le parc. Le gouvernement espère un geste similaire d’Israël pour tenter de faire revivre la zone détruite par les flammes.

Un appel au bénévolat

Au Chili, deux organismes publics ont d’ores et déjà annoncé le lancement de programmes de bénévolat, dès que l’incendie sera totalement maîtrisé. L’objectif est d’inviter les jeunes à collaborer aux travaux de réhabilitation de la zone.

©Noëmi Joncour

Le début de l’été austral s’annonce particulièrement propice aux feux de forêts. Ils sévissent également dans d’autres régions du Chili, avec près de 60 foyers dans tout le pays. 19 sont encore actifs et 15, seulement, sont éteints.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires