Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’incroyable percée du biodiesel

Argentine / / Amérique du sud

Premier exportateur mondial et quatrième plus gros producteur de biogazole, l’Argentine conforte sa position de géant des carburants verts. La demande interne explose, grâce à une loi obligeant à couper le gazole vendu à la pompe avec 7% de biodiesel.

Le bio carburant est fabriqué à partir du soja. ©Luis Argerich (Flickr)

7% de biodiesel dans le gazole des pompes argentines

Cinq ans seulement après les débuts commerciaux du biodiesel, l’Argentine est devenu le quatrième producteur mondial pour ce combustible. Un succès rendu possible grâce aux investissements massifs réalisés par la filière, plus de 900 millions de dollars (700 millions d’euros).

Le pays compte aujourd’hui 28 unités de fabrication, la production atteindra 2,4 millions de tonnes en 2011. En 2010, 500 000 tonnes avaient été écoulées sur le marché interne, boosté par l’application d’une loi obligeant à couper le gazole avec 5% de biodiesel. En septembre 2011, ce pourcentage est passé à 7% : les autorités prévoient de faire grimper la demande interne à 800 000 tonnes par an.

L’Argentine, premier exportateur mondial de biodiesel

Malgré cette forte consommation au niveau national, l’Argentine reste le premier exportateur mondial de biodiesel, place qu’elle occupe depuis 2009. Fabriqué à partir de soja, le carburant vert permet de générer des ventes annuelles estimées à 1,9 milliards de dollars (1,5 milliards d’euros).

La glycérine, principal sous-produit de fabrication du biodiesel, participe elle aussi à la diversification et à la valorisation des exportations argentines. Sa production annuelle a grimpé à 220 000 tonnes en 2011, et elle s’exporte vers plus de 10 pays différents à travers le monde.

Une production en hausse

L’Argentine ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et prévoit d’augmenter encore la part du biodiesel dans son bouquet énergétique. L’inauguration de neuf sites de production cette année et le lancement de nouveaux projets permettent de tabler sur une production de l’ordre de 3,2 millions de tonnes pour 2012.

De quoi maintenir les exportations, tout en faisant face à une éventuelle augmentation du pourcentage obligatoire de biodiesel dans le carburant vendu sur le territoire national.

Au sein de la Chambre argentine des biocarburants (Carbio), on se prépare déjà à cette éventualité, en réalisant des tests avec des mélanges à 10% pour les automobiles et à 20% pour les poids lourds.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires