Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

De l’électricité dans l’air?

Japon / / Asie

Un scientifique japonais travaille depuis 2009 à la génération d’électricité dans les courant-jet (jet-stream) situés à plusieurs kilomètres d’altitude. Il veut lancer dès cette année une ‘éolienne-ballon’ reliée à la terre par un câble conducteur pour tenter de résoudre – proprement- la difficile équation énergétique de l’archipel.

Au Japon, l'avenir de l'éolien passe peut-être par les jet streams. ©Vimal Raveendran

Les éoliennes ont l’inconvénient majeur de fonctionner dans des vents intermittents et rarement suffisamment forts pour produire l’énergie électrique en quantité importante. C’est le problème que tente de résoudre Ken Nagasaka, professeur associé à l’université d’agriculture et de technologie de Tokyo.

Il étudie depuis 2009 une manière de mettre à profit les vents forts et réguliers qui soufflent dans les jet-stream. Ces ‘flux d’air rapide et confiné que l’on trouve dans l’atmosphère à des altitudes comprises entre 6 et 15 km, juste au-dessous de la tropopause dans la troposphère’, font naturellement rêver les promoteurs de l’énergie éolienne.

Des vents à 30m/s, 300 mètres au-dessus du Japon

Selon le Pr Nagasaka, à seulement 300 mètres d’altitude, les jet-stream circulent à des vitesses qui peuvent atteindre 30 mètres par seconde. En comparaison, les éoliennes installées de nos jours fonctionnent avec des vents de quelques mètres par seconde, qui sont en plus intermittents. Et dans l’est asiatique, ils se trouvent à une latitude de 30 degrés nord, soit juste au dessus de l’archipel japonais.

Comment alors récupérer cette énergie? Après des années de recherches, Nagasaka s’est arrêté sur l’idée de lancer des “éoliennes-ballons” reliées à la terre par un câble conducteur. Demandant peu de surface à terre (ressource dont le Japon à la densité de population élevée ne profite pas) par rapport aux champs d’éolienne, l’idée semble intéressante.

Le professeur espère pouvoir lancer un premier prototype fin mars 2012. Pesant plusieurs dizaines de kilogrammes, cette ‘éolienne-test’ pourrait fournir 100kW. Il compte observer les résultats de l’expérience pendant 3 à 5 ans avant de commercialiser et de déployer le système à grande échelle. En espérant qu’il contribue à aider le Japon à sortir du nucléaire sans retomber dans la dépendance aux énergies fossiles. Car comme le dit Nagasaka,

des ressources énergétiques abondantes planent dans l’atmosphère au dessus du Japon, qui n’en a que très peu (de ressources) dans son sol.

Affaire à suivre…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires