Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Réaliser ses rêves malgré le diabète

Nouvelle-Zélande / / Océanie

L’équipe cycliste internationale Type 1 Sanofi se distingue par son haut niveau, et aussi par 6 des 21 membres atteints de diabète de type 1. La preuve par l’exemple qu’une maladie chronique n’empêche pas les exploits.

L’équipe professionnelle Team Type 1 fait la promotion du sport pour les diabétiques. ©Dana Lookadoo

Des jeunes néo-zélandais souffrant du diabète vont rejoindre les cyclistes professionnels de Type 1 Sanofi (Rubens Bertogliati (Suisse), Fabio Calabria (Australie), Aldo Ino Ilesic (Slovénie), Kiel Reijnen et Joey Rosskopf (USA)) pour plusieurs courses et démonstrations dans tout le pays, afin de montrer que le diabète n’est pas un obstacle en soi.

200 000 diabétique dans le pays

Difficile de rêver d’une équipe plus convainquante pour communiquer sur l’un des problèmes de santé majeurs en Nouvelle-Zélande. Environ 40 personnes sont diagnostiquées diabétiques chaque jour, 200 000 malades comptabilisés dans le pays, pour un coût évalué à un milliard de dollars par an d’ici 2021.

Certaines des courses programmées sur le parcours de Type 1 Sanofi n’ont jamais accueilli d’équipe internationale d’un tel niveau, un moyen encore plus efficace de toucher et d’informer!

Réaliser ses rêves malgré le diabète

La forme la plus commune de diabète en Nouvelle-Zélande est le type 2, qui peut être contrôlé avec une vie active et une alimentation saine. L’équipe Sanofi travaille avec Diabetes New Zealand sur un programme adapté aux communautés, pour une meilleure hygiène de vie. Cyclistes et spécialistes veulent convaincre les jeunes malades qu’ils peuvent garder le contrôle et réaliser leur rêve.

L’équipe Type 1, créée par deux cyclistes diabétiques américains en 2005, Phil Southerland et Joe Eldridge, prend régulièrement part à des recherches, des courses  internationales (vainqueur de la Race Across America en 2010) et des initiatives philanthropiques (au Rwanda entre autres) pour attirer l’attention sur la maladie.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires