Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des acteurs privés aptes à lancer des projets éoliens offshore?

Inde / / Asie

Alors que l’Inde n’a aucun projet de production d’électricité éolienne offshore, les grands industriels se montrent intéressés par le potentiel du pays. Ils ont soumis des propositions dans le Tamil Nadu pour conduire des études de faisabilité à leur propre charge. Suffisant pour faire décoller la filière?

Les industriels indiens veulent lancer des projets éoliens offshore. ©Phault (Flickr)

Les grands industriels indiens s’impatientent. Alors que le monde entier, y compris la Chine, s’intéresse de plus en plus près à la possibilité de produire de l’énergie avec des éoliennes installées sur l’océan, l’Inde fait du surplace. Aucune éolienne installée, pas de projet à court ou moyen terme, pas de cartographie des vents pour évaluer le potentiel du pays. L’industrie veut prendre les choses en main.

Une cartographie des vents en projet

Suzlon, Bharat Light and Power Pvt Ltd et Greenshore Energy ont déposé des propositions auprès du gouvernement de l’état de Tamil Nadu pour conduire des études sur la faisabilité d’installations offshore. Les trois sociétés proposent de déterminer le potentiel des côtes de l’état afin d’identifier les sites les plus adéquats. Les entreprises voient grand, avec en tête l’idée de projets de 500MW ou plus.

Elles permettraient ainsi de répondre partiellement à l’appel des experts mondiaux du domaine. Steve Sawyer du Global Wind Energy Council a récemment plaidé pour que l’Inde se lance dans l’éolien offshore. Selon lui, l’essentiel est de réaliser une cartographie précise des vents qui soufflent près des cotes indiennes. Ainsi, quand les technologies peaufinées en Europe seront matures, l’Inde pourra installer les meilleurs systèmes aux meilleurs endroits.

La route parait encore longue. D’autant plus qu’aucun cadre légal n’a été mis en place. La seule certitude, c’est que les ressources maritimes sont gérées au niveau central et sont donc du ressort du gouvernement national. Reste à déterminer les procédures et les prérogatives des différents ministères concernés afin de lancer les premiers projets de production.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires