Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Si t’es vert, adopte Citégreen!

France / / Europe

Mardi 7 février 2012, le portail CitéGreen a ouvert ses pages au grand public. Un site novateur pour une nouvelle approche de l’action responsable et citoyenne.

CitéGreen, c’est d’abord l’aventure de trois hommes: Nicolas Kahn, Emmanuel Touboul et Julien Schweickardt. Tous trois spécialistes des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Conscients de la nécessité d’encourager un virage écologique et responsable de la consommation et désireux d’agir en ce sens, ils se lancent dans le concept Citégreen en Juin 2011. Pour Julien Schweickardt, l’idée est de mener une stratégie incitative:

Notre postulat de départ, c’était d’encourager tous les citoyens à devenir des acteurs et consommateurs responsables. Pour ce faire nous sommes partis dans une ambition AAA:

-          Adhésion, comment engager le maximum de Français dans une démarche responsable ?

-          Action. Une fois qu’ils adhèrent à cette éthique de vie, il s’agit de les pousser à agir plus dans ce sens.

-          Accessibilité. La consommation responsable entraîne généralement un surcoût, notre ambition est de redistribuer du pouvoir d’achat.

Des gestes responsables récompensés

Une fois inscrit (gratuit) sur Citégreen, le consomm’acteur peut choisir sur quelles actions il veut être récompensé: le recyclage, l’éco-mobilité et l’énergie.

Pour chaque action, nous avons établis des partenariats. Ce sont eux qui valident l’action réalisée. Aussitôt, des points sont comptabilisés sur le compte de l’adhérent. Par exemple, si la personne choisit de souscrire un abonnement à Planète Oui [fournisseur d’électricité renouvelable n.d.l.r.], elle reçoit 100 points au moment dans l’abonnement. Ensuite, elle n’a plus rien à faire et sera automatiquement créditée de 50 points tous les mois si elle reste abonnée à ce fournisseur. Elle peut également recevoir 50 points supplémentaires chaque mois si elle fait des efforts pour réduire sa facture électrique.

Le but de Citégreen n’est pas de pousser à la consommation. «Pour nous, ce serait paradoxal. Notre but est de réduire l’empreinte carbone des Français», avoue Emmanuel Touboul. Troc, recyclage, covoiturage… le site ne récompense pas l’achat, mais le geste.

Pour le recyclage, les poubelles de recyclage sont pesées par le camion de ramassage. Le groupe s’est inspiré de l’expérience recyclebank, un site américain, ayant une antenne à Londres, qui recense plus de trois millions d’utilisateurs. Pas encore en service, ce geste responsable devrait bientôt être récompensé dans plusieurs régions estime Emmanuel Touboul:

Toutes les régions ne sont pas équipées pour ce programme, mais ça devrait arriver. Le Grenelle de l’environnement pousse dans ce sens. Les conteneurs sont équipés de puce RFID [les mêmes que sur les cartes de transport n.d.l.r.], et les camions récupèrent immédiatement les informations. On récompense les utilisateurs au nombre de kg recyclés. L’expérience recyclebank montre que ça fonctionne. Même dans les habitats collectifs, il y a un effet d’émulation et le tri s’améliore. Il y a moins de rejet.

Être responsable pour gagner du pouvoir d’achat

Tous les points récoltés sont ensuite utilisables, sans limite de validité, dans les commerces partenaires de Citégreen. Bons d’achat pour des vêtements écologiques et éthiques (Tudo Bom?, Ideo collection), des soins cosmétiques naturels (Mademoiselle Bio), des supermarchés biologiques (Les nouveaux Robinson)… Surtout du naturel donc, mais aussi du culturel. Avec 50 points, l’internaute a accès à une vidéo à la demande (CanalPlay) gratuite, des magazines numériques (LeKiosque.fr)… Et ce n’est qu’un début.

Nous allons progressivement passer des accords avec les collectivités territoriales. On va avoir un partenariat avec Vélib’ dès cet été. Nous allons aussi essayer de nous rapprocher des commerces de proximité. Et aussi étendre les offres de loisirs. Si notre site pouvait permettre à une famille d’aller au cinéma de temps en temps, ce serait super. Nous voulons vraiment toucher un maximum de Français.

Bénéficiant pour l’instant de subventions, Citégreen espère atteindre la rentabilité en 2014. A plus court terme, le portail veut attirer 100 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année 2012. Une initiative originale et ambitieuse qui ne manquera pas d’attirer tous les citoyens responsables actuels et en devenir.

Gaspard Mathé

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires