Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les HLM passent au vert

Thaïlande / / Asie

L’autorité nationale du logement, qui construit des immeubles à faible loyer pour les plus démunis, a signé un partenariat avec un distributeur de solutions énergétiques renouvelables. L’objectif : réduire les factures électriques des clients tout en augmentant la production nationale d’ENR.

La ‘National Housing Authority’ (NHA) a été fondée en 1973. Cet organisme a pour but de fournir des logements aux citoyens dont les revenus sont les plus faibles. Réhabilitation de bidonvilles, promotion d’immeubles à bas coûts à Bangkok et ailleurs… la NHA a déjà fourni plus de 500 000 logements aux plus démunis. Cela va continuer, avec une amélioration notable: la prise en compte de l’environnement dans cette démarche sociale.

La NHA a signé un accord de partenariat avec Cellennium et le promoteur Horseshoe Point Co. Cellenium est la seule société autorisée à distribuer des batteries au vanadium particulièrement adaptées au stockage de la production photovoltaïque. Horseshoe Point a déjà réalisé plusieurs projets utilisant cette technologie avec des résultats intéressants. Un projet à Pattaya a permis de réduire les factures électriques des résidents de 50%.

50 000 logements basse consommation en 2018

La combinaison des batteries au vanadium et des panneaux solaires permet de se passer partiellement de l’énergie du réseau électrique. Si l’ensoleillement n’est pas suffisant, la recharge par le réseau est cependant possible avec un rendement intéressant. Enfin, si aucune source pour recharger n’est disponible, il suffit de changer les électrolytes pour résoudre le problème.

La NHA projette de développer 50 000 logements dans le cadre de ce partenariat entre 2012 et 2018, avec une première phase de 25 projets pour 15 000 logements. Les locataires de ces habitats basse énergie devront s’acquitter d’un forfait de 1000 bath (environ 24 euros) par mois pendant les 8 premières années en échange de l’électricité gratuite. Ensuite, leur facture devrait tout simplement disparaître. Ils peuvent même vendre leurs surplus d’énergie au réseau et ainsi devenir des producteurs d’énergie renouvelable pour les environs.

Bonne nouvelle pour le bilan énergétique Thaï !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires