Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Plongeon dans une mer d’ordures

USA / / Amérique du nord

Les problématiques de développement durable n’en finissent plus d’inspirer les artistes. La photographe Mandy Barker s’inspire des plaques de déchets du Pacifique pour ses nouvelles œuvres. Une réalité des plus criantes.

SOUP: Bird’s Nest Ingredients; lignes de pêche ayant formé des boules ressemblant à des nids sous l'action des mouvements de la marée et de l'océan. Additifs alimentaires; autres débris recueillis en chemin... ©Mandy Barker

Une œuvre engagée

Qu’est-ce que ce serait de nager parmi les 100 millions de tonnes d’ordures qui tourbillonnent autour de la grande plaque de déchets du Pacifique? Les photos de Mandy Barker peuvent donner une approche de cette sensation.

En regardant ces images, le spectateur, pris de vertige, sombre dans un océan de couleurs mortes qui représentent des morceaux de plastiques de toutes formes et de toutes tailles, remontant à travers la noirceur des abîmes de la mer.

Mandy Barker explique:

J’ai toujours été intéressée par collectionner les coquillages et autres merveilles naturelles que l’on trouve sur les plages. Mais j’ai commencé à remarquer qu’elles se mêlaient de plus en plus aux déchets causés par l’homme.

SOUP: Refused Ingredients; débris plastique océanique machés et semi-digérés par des animaux. Incluant un tube de dentifrice. Additifs alimentaires; des dents d'animaux.©Mandy Barker

Inspirée par le photographe Chris Jordan

Mandy Barker explique que ses visuels ont été inspirés par le célèbre Chris Jordan, qui avait  photographié l’énorme collection de pièces en plastique trouvés à l’intérieur d’albatros après leur mort. Il cherchait alors à démontrer l’énormité du problème de la pollution des océans sur la faune animale.

Mandy Barker, une ancienne designer graphique, a déjà créé d’autres œuvres engagées comme Silent Spring – une série de photographies qui multiplie des images d’oiseaux et d’œufs avec des diagrammes de structures chimiques pour dénoncer l’impact des pesticides sur les populations d’oiseaux.

Mandy Barker déclare:

Mon ambition esthétique était d’attirer visuellement le spectateur vers l’image et de les amener à se demander ce qu’elle représente. Je voulais inciter le spectateur à découvrir son importance de cette façon, afin de créer un impact plus durable et une sensibilisation… Toutes les images sont créées pour représenter les statistiques inquiétantes de plastiques retrouvés dans les océans par-delà les frontières.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires