Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les émissions de GES en baisse

Taïwan / / Asie

Les statistiques nationales de l’année 2011 apportent une bonne nouvelle: les émissions de gaz à effet de serre ont diminué. Le résultat d’une forte volonté politique qui devrait se poursuivre dans les années qui viennent.

En 2011, Taïwan est parvenu à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. ©Prince Roy (Flickr)

L’intensité énergétique et l’intensité carbone ont été réduites respectivement de 4,9% et 0,87% en 2011 par rapport à 2010. C’est une preuve que les efforts de réduction des émissions à Taïwan se réalisent graduellement et que l’efficacité énergétique s’améliore continuellement.

Ces déclarations du Bureau de l’Énergie de l’île de Taïwan ont été faites lors de la publication des statistiques de 2011. Précisément, les émissions ont été réduites de 4,82 millions de tonnes grâce à la réalisation de 229 projets soutenus par l’administration.

La principale contribution vient de la plus grande utilisation du gaz naturel pour la production électrique. L’électricien « national », Taïwan Power, a réduit ses émissions de 1,14 millions de tonnes équivalent CO2 en remplaçant la combustion du charbon par celle du gaz naturel là où il le pouvait. Le privé apporte aussi sa pierre à l’édifice. 1,4 millions de tonnes ont été « économisées » par 238 entreprises. Le résultat de 824 mesures d’amélioration énergétique.

Des émissions qui devraient continuer de baisser

Pour les années qui viennent, le Bureau de l’Énergie est optimiste. Grâce à la création de « communautés urbaines à faibles émissions », le support apporté aux industries des énergies renouvelables et, surtout, à l’adoption de la loi pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, Taïwan devrait continuer à réduire sa consommation énergétique et les émissions de polluants.

Les plans du gouvernement pour la réduction des émissions de CO2 vont être suivis. D’autre part, nous espérons que grâce à l’importance que nous donnons au sujet dans l’enseignement, l’utilisation des énergies nouvelles va devenir une idée enracinée dans la façon de penser des taïwanais.

Il faut espérer que la République populaire chinoise, de l’autre côté du détroit de Formose, aura la bonne idée de s’inspirer de ce qui se passe à Taiwan pour réduire ses émissions. Cela devient urgent! Une étude du MIT, qui estime à plus de cent milliards de dollars par an le coût de la pollution de l’air pour l’économie chinoise, le prouve.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires