Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Greenwashing 2011, et les vainqueurs sont…

Chine / / Asie

Pour la deuxième année consécutive, l’hebdomadaire ‘Nanfang Zhoumo’ publie une liste des sociétés qui se sont rendues coupables de greenwashing en 2011. Les sociétés chinoises sont nombreuses, mais quelques grandes multinationales s’illustrent aussi par leurs double standards.

La société pharmaceutique HPCG a été "récompensée" pour ses déversements de polluant dans une rivière. ©Renato Ganoza (Flickr)

Comme pour les oscars, les auteurs de la liste de l’hebdomadaire ont d’abord fait des nominations dans diverses catégories avant de voter pour la société ‘gagnante’ de la catégorie. Côté chinois, Sinopec, HPCG et Shuanghui s’illustrent. Mais les entreprises étrangères Nike, Adidas, Apple ou ConocoPhilips se sont aussi faites remarquer pour leurs pratiques éhontées de greenwashing. Les détails du classement des cinq premières catégories:

-          Catégorie: duperies au grand jour

La société HPCG, pharmacien du nord-est chinois, est élue dans cette catégorie pour avoir rejeté, au su et au vu de tous, dans une rivière des polluants en quantité. Et ce, alors que son budget marketing est 27 fois supérieur à celui qui est affecté aux actions de réduction de la pollution engendrée par ses activités. Elle devance la multinationale américaine Walmart. Dans ses 10 magasins de Chongqing, le leader mondial de la grande distribution a vendu pendant 20 mois du porc normal sous le label ‘bio’. Jusqu’à ce que les autorités découvrent la pratique.

-          Catégorie: dissimulation intentionnelle

Jiangsen controls s’impose. La société a déclaré au public qu’elle avait réduit ses émissions de plomb de deux tiers par rapport au niveau de 1996. Des déclarations authentiques. Seulement, Jiangsen avait ‘oublié’ de déclarer une nouvelle usine qui bat tous les records de pollution… où elle avait discrètement déplacé ses activités les plus polluantes.

-          Catégorie: doubles standards

Deux sociétés ex aequo sur la première marche du podium. Adidas et Nike utilisent des Nonyphénols dans leurs produits vendus sur le marché chinois. En revanche, rien de tel dans les produits destinés aux marchés occidentaux. Par contre, les campagnes marketing sur la qualité de leurs produits sont les mêmes pour tous… Les équipementiers sportifs devancent d’une courte tête Nestlé, dont les produits d’alimentation pour bébés suivent des normes différentes en Chine. La société se défend en argumentant qu’elle respecte les standards chinois en Chine, européens en Europe, restant ainsi dans le cadre de la législation. Tout en insistant dans sa communication sur la qualité de ses produits ‘designed in Europe’, ce qui convainc naturellement de nombreux consommateurs.

-          Catégorie: chèque en bois

Un seul nominé, vainqueur haut la main: ConocoPhillips, responsable de la marée noire dans le golfe de Bohai. Suite à cette catastrophe, la société a bien donné des excuses publiques mais pas un centime pour les victimes. Finalement, la justice a rattrapé la major américaine et lui impose une amende d’un milliard de yuans.

-          Catégorie: rigoureux devant, désinvolte derrière

Grand vainqueur de la catégorie, l’américain Apple, dont la communication et les pratiques en matière de développement durable dans ses grands marchés occidentaux est exemplaire. En ce qui concerne ses fournisseurs (principalement situés en Chine), on est loin du compte.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires