Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des villes plus propres grâce au tourisme?

Cambodge / / Asie

Une initiative originale pour encourager le tourisme va profiter à l’environnement: le Cambodge organise un concours entre ses villes pour les inciter à plus de propreté. Objectifs: santé publique améliorée, planification urbaine modernisée et gestion des déchets perfectionnée…

Le Cambodge espère attirer de plus en plus de touristes. ©joaquin uy (Flickr)

Le ministre du tourisme Thong Khon a annoncé devant un parterre de 700 personnes la tenue du ‘concours cité verte’ (Clean City Contest). Les candidatures des villes cambodgiennes souhaitant participer à cette première devront être déposées entre le premier avril et le 30 juin. Les noms des vainqueurs seront déclarés en septembre ou octobre. Le jury se prononcera sur des critères de propreté, de gestion des ordures, de planning urbain et de santé et sécurité publique. Le ministre est ambitieux:

Nous espérons que toutes les villes du pays vont participer afin que nous puissions les évaluer. On pourra ainsi déterminer leur capacité à attirer les touristes de la région et du monde entier.

Le premier ministre Hun Sen, présent lors de la cérémonie de présentation de cette initiative, en a profité pour donner un objectif chiffré en termes d’espaces verts. Il espère que les cités cambodgiennes pourront à l’avenir y consacrer 20% de leur surface. Des déclarations applaudies par les organisations soucieuses de l’environnement telles que l’ONG locale ‘Association pour la préservation de la culture et de l’environnement’. Son dirigeant Tek Vannara s’est ainsi déclaré convaincu que les efforts déployés pour verdir la jungle urbaine auraient un impact positif sur le niveau de vie des habitants.

Mais il ne faut pas se leurrer, l’objectif principal n’est pas là. Le souci essentiel du gouvernement, c’est d’augmenter les revenus qu’il tire du tourisme. Des touristes internationaux qui ont été 2,8 millions à visiter le royaume Khmer en 2011, en progression de 15% par rapport à 2010. Si l’administration veut réaliser son objectif d’atteindre 3,2 millions de visiteurs en 2012 puis 4,5 millions à l’horizon 2015, il va falloir multiplier les destinations. Et donc les rendre plus accueillantes et humaines. Si au passage, cela peut profiter au peuple du Cambodge, c’est parfait.

Et cela devrait être possible, puisque les revenus de cette activité se sont élevés à 2 milliards de dollars US en 2011. De quoi sortir le pays de la pauvreté ?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires