Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des toilettes sèches, un remède à la sécheresse

Tuvalu / / Océanie

Les problèmes d’eau des Tuvalu refont la une dans le Pacifique, en passant au grand écran. Un film fait la promotion des solutions adoptées par l’île principale, Funafuti, pour ne plus gaspiller le peu d’eau encore disponible.

L'archipel des Tuvalu est régulièrement confronté à des problèmes de sécheresse. ©sst ist4u (Flickr)

Falevatia: des toilettes pour notre futur montre comment le compost peut minimiser les menaces pour l’environnement, la sécurité alimentaire et la santé, tout en sauvegardant les ressources en eau. Le projet Pacific Integrated Water Resources Management (PIWRM – gestion intégrée des ressources en eau) aide l’île à se remettre des sécheresses critiques de 2011 en développant des solutions simples, comme l’utilisation des toilettes sèches.

Pour les pays au niveau de la mer, les systèmes classiques de fosses sceptiques sont mal adaptés, dangereux pour les cultures et consomment un tiers des ressources d’une famille en eau potable. Le projet cherche à mieux informer les habitants sur les dégâts qu’elles engendrent. Les eaux usées polluent les nappes phréatiques (bien rares) et détruit les coraux, forçant les pêcheurs à de plus longs trajets et donc plus de pollution au carburant.

Des toilettes au succès grandissant

La promotion des toilettes sèches suscite d’abord des réactions de rejet. Les gens ont peur des odeurs, de l’entretien et de la sécurité. Ces préjugés sont vite démentis par l’utilisation des 29 toilettes installées par PIWRM. Ce système n’utilise presque pas d’eau et produit du compost qui enrichit les sols et permet aux familles de cultiver fruits et légumes. Une solution économique qui permet d’éviter de payer une fortune pour des légumes importés. L’organisation avait prévu d’installer 40 toilettes dans l’île. Pour répondre à la demande, elle doit en apporter 60 de plus. Et elle pense maintenant en installer dans les autres îles de l’archipel.

Le projet dans les Tuvalu intéresse le reste du Pacifique, Tonga, Nauru et les îles Marshall vont prendre le relais. Avec le changement climatique, les sécheresses sont sévères et les îles doivent trouver elles-mêmes les solutions. L’aide internationale promise se faisant attendre. Ces toilettes sont une étape simple et, il faut espérer, suffisamment efficace pour attirer l’attention.

Le film est téléchargeable sur pacific-iwrm.org

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires