Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des consommateurs responsables

Malaisie / / Asie

D’après une enquête régionale, les consommateurs malaisiens sont parmi les plus responsables d’Asie. Les Asiatiques sont de moins en moins prêts à payer plus pour un produit issu du commerce équitable ou écologiquement responsable.

Les Asiatiques rechignent à dépenser plus pour des produits issus du commerce équitable. ©Shared Interest

Selon l’enquête réalisée par Mastercard, les consommateurs malaisiens se placent au même niveau que les Australiens, les Néo-Zélandais ou les Japonais. Une performance pour un pays en voie de développement où les consommateurs sont en général moins sensibles à la problématique de la conso’ responsable que ceux des pays développés. 58% des personnes interrogées se déclarent prêtes à payer plus pour un produit qui ne nuit pas à l’environnement. 51% feraient de même pour un produit issu du commerce équitable, et 55% pour un produit dont une partie du prix de vente est reversée à des œuvres caritatives.

Des consommateurs plus regardants envers leur porte monnaie

L’enquête a été réalisée sur internet auprès de 12 500 consommateurs de 25 pays en Asie, Moyen-Orient et Afrique. L’évolution des consommateurs ne va pas dans le bon sens. Par exemple, l’éco consommation perd son souffle. Par rapport à 2009, les Japonais sont 26% de moins à ne pas vouloir payer plus pour un produit éco responsable. La chute est équivalente en Chine (- 23%) et encore plus importante à Taiwan (- 31%).

Le nombre de consommateurs, acceptant de payer plus pour des produits issus du commerce équitable, diminue partout. A l’exception de la Corée du Sud (+18%) et de la Thaïlande (+4%), où 94% des consommateurs déclarent y sacrifier leur porte monnaie!

Avec les inondations de 2011, les Thaïlandais se sont montrés solidaires, tout comme les Japonais post Fukushima. Malgré la crise économique, les dons ont augmenté de 42% au Japon et de 31% en Thaïlande. La solidarité refait souvent surface dans les moments les plus difficiles.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires