Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un concours pour sensibiliser à l’eau

Madagascar / / Afrique

Du 22 au 24 février 2012, l’association des villes et collectivités de l’Océan Indien (AVCOI) a tenu un congrès sur «l’eau en territoire insulaire» à Antsiranana (Madagascar). Avec 150 participants, là où 60 étaient attendus, la rencontre a été un succès populaire.

Le congrès de l'AVCOI sur "l'eau en territoire insulaire" a attiré un public nombreux. ©Matthis Lamy

«C’est visiblement un thème qui intéresse les Malgaches», indique Matthis Lamy, le coordinateur du projet. «Nous avons fait des ateliers à 40-50. C’était un peu compliqué au niveau de l’animation». Plusieurs axes de travail sont ressortis de ces ateliers. Notamment la nécessité d’une éducation à la ressource eau:

Il faut sensibiliser l’opinion publique et mobiliser les jeunes autour de cette thématique.

Un concours régional autour de l’eau

Pour atteindre cet objectif, l’AVCOI souhaite s’associer aux centres culturels présents dans chaque île. «Les bibliothèques à La Réunion et le réseau des Alliances Françaises à Madagascar, à Maurice et aux Seychelles», précise Matthis Lamy. «On va aussi s’appuyer sur les autorités de l’enseignement et les opérateurs économiques». Un comité de suivi régional et des comités nationaux vont se charger d’affiner leurs méthodes d’approche.

En septembre 2012, un appel à concours scolaire sur le thème de l’eau va être lancé.

Les Malgaches souhaitent y associer les enfants non-scolarisés, habitant dans la brousse. Le but est de sensibiliser le maximum de personnes, donc nous allons essayer de trouver un moyen d’associer tous les enfants à ce concours.

Textes, dessins ou autres formes de créations artistiques, le comité de suivi régional doit décider du contenu le plus pertinent à donner au concours.

Une manifestation commune et simultanée en 2013

Dès novembre, l’AVCOI encourage chaque île à créer un événement autour de l’eau. «Ce sont les comités de suivi nationaux qui sont chargés de gérer l’organisation», détaille le coordinateur du congrès. Autour d’une exposition itinérante qui voyagera d’île en île, «on va créer, ou se rattacher, à des manifestations festives».

Sur chaque festivité, une équipe doit être chargée de faire des micros-trottoirs. Des documents qui seront réutilisés par la suite:

Nous souhaitons recueillir des témoignages de personnalités politiques, d’enfants… Ensuite, on les regrouperait. Et, en 2013, à l’occasion de la journée internationale de l’eau le 22 mars, on fait un événement simultané sur toutes les îles. Exposition des œuvres du concours et diffusion du montage. Comme 2013 est l’année de la coopération internationale sur l’eau, il faut marquer le coup.

Un réseau d’acteurs territoriaux de l’eau en projet

Des projets de partenariats techniques entre les différents acteurs de l’eau dans l’Océan Indien sont également en vue. La création d’une base de données commune (normes, problèmes rencontrés, solutions apportées) et l’organisation de séminaires techniques sont au programme.

Un regret cependant, l’AVCOI n’a pas pu être présente lors du Forum mondial de l’eau (FME) à Marseille. «L’association internationale des maires francophones pouvait nous accueillir sur son stand, mais nous avons dû y renoncer. Mais les délais étaient un peu courts, et l’agenda politique chargé. C’était compliqué d’y aller.»

Les travaux ont tout de même été transmis aux organisateurs du FME et l’événement d’Antsiranana reste un succès. «Nous avons identifié un certain nombre d’interlocuteurs intéressants et compétents. Et tous les participants parlent déjà de l’organisation d’un nouveau congrès», sourit Matthis Lamy.

Gaspard Mathé

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires