Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les déchets remplacent le pétrole

Corée du Sud / / Asie

La valorisation des déchets a produit pour 165 millions de dollars d’énergie en 2011. Avec 14% de ses besoins de chaleur assurés, Séoul compte sur cette technologie pour réussir sa ‘croissance verte’.

Les déchets, une importante source d'énergie pour les Coréens. © Matt Cohn (Flickr)

En 2011, Séoul a produit 1,1 millions de tonnes de déchets combustibles. 730 000 tonnes ont été valorisées en énergie, réduisant de 185 milliards de wons (environ 122 millions d’euros) la facture énergétique de la ville. Une économie qui correspond à 1,33 millions de barils de brut. La Corée du Sud est le cinquième plus important importateur du monde.

Selon les chiffres du gouvernement, les unités de valorisation thermique des déchets de la capitale ont permis d’alimenter le réseau de chaleur de 190 000 foyers. Soit 14% de la population. Selon l’administration, ces chiffres pourraient encore s’améliorer si les habitants triaient les déchets avec plus de soin.

Afin de faire des économies d’énergie et de sauver notre environnement, il faut que les citoyens coopèrent de manière active dans le tri des déchets recyclables.

La valorisation énergétique des déchets est un des axes choisis par la Corée du Sud. Elle souhaite devenir l’une des 5 premières ‘économies vertes’ de la planète. Pour cela, le pays s’est engagé à utiliser pour 10% d’énergies renouvelables d’ici 2030. Aujourd’hui, ce chiffre se monte à 2,5%.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires