Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Retour de migration des papillons

/ Europe

Pour cette mission, place aux papillons migrateurs ! Il s’agit, premièrement, de repérer les couloirs de migration de la Belle-Dame, du Souci, du Vulcain et du Morosphinx, qui remontent vers le nord et, deuxièmement, de mesurer leur progression en fonction de la météo. Participez à la première carte des routes empruntées par les papillons !

Au printemps, les papillons migrent vers le nord

« En avril ne te découvre pas d’un fil ». Voilà un dicton qui ne s’adresse pas aux papillons puisque c’est à cette époque qu’ils prennent leur envol ! Mais lors de ces dernières décennies, le climat européen s’est réchauffé de 1° C et les courbes de températures moyennes ont dévié vers le nord de 250 km ! Habitués aux températures plus fraîches, les papillons sont perturbés.

Ils sont parfois très exigeants sur le choix des plantes qui nourriront leurs chenilles. Si ces plantes disparaissent ou ne fleurissent plus tout à fait à la même époque, cela peut leur poser problèmes. Surtout pour les papillons migrateurs, qui quittent leurs régions d’hivernage situées au sud pour se rendre vers les régions nordiques où ils vont se reproduire.

Noter la progression des papillons migrateurs

Le phénomène de l’observation des papillons migrateurs en Europe ne date pas d’hier puisqu’une observation de l’an 1100 en fait état. Cependant, lors de leur migration, ils ont besoin de se nourrir et ils restent tout aussi exigeants sur leur source de nourriture. Alors à l’heure de l’urbanisation galopante et de la diminution du nombre de prairies et de friches, où les plantes sauvages apportent le précieux nectar à ces insectes graciles, quels sont les meilleurs chemins suivis par les papillons migrateurs ? Quelles sont leurs routes ? Pour la Belle-Dame, 2009 a été particulièrement favorable, avec dix fois plus de papillons observés que les années précédentes.

Cette année-là, les Belles-Dames passaient en flux continu au-dessus des campagnes. Mais les itinéraires choisis par les papillons sont mal connus, de quels paysages dépendent-ils ou préfèrent-ils ? Il s’agit d’être aux aguets ! Avec Missions Printemps, Noé conservation et le Muséum national d’Histoire naturelle, participez à la première carte routière des papillons migrateurs européens !

Au printemps, les papillons viennent butiner : allez à leur rencontre !

Pour cela, rien de plus facile ! Direction les jardins, les friches, les prairies, tous les milieux, des plus urbanisés aux plus sauvages, pour voir passer des papillons migrateurs ! Munissez-vous de la fiche de reconnaissance des quatre papillons et suivez attentivement le protocole (ici). Bon vol !

Les conditions idéales de la mission

Quand : de mars à juillet
Météo : journée ensoleillée à faiblement nuageuse, jamais sous la pluie

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires