Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un métro récompensé pour ses efforts durables

Canada / / Amérique du nord

La Société de transport de Montréal (STM) reçoit le prix international MetroRails pour la troisième année consécutive. Il récompense les efforts de l’entreprise déployés dans le secteur des transports collectifs afin de réduire son empreinte écologique.

STM a renporté le prix du métro durable. © Josh McConnell (Flickr)

Et de 3 pour la STM !

Terrapinn a organisé à Londres le congrès international et annuel MetroRail. La Société de Transport de Montréal (STM) a eu l’honneur de remporter le prix Special Merit Award for Commitment to the Environment pour la 3ème année consécutive. La STM était en compétition avec d’autres entreprises gestionnaires de métros à travers le monde. MetroRail regroupe près de 300 représentants d’une quarantaine d’entreprises du secteur des métros.

Une meilleure gestion des matières résiduelles

La STM a mis en avant son programme de gestion des matières résiduelles de 2011. Chaque station comprend l’installation d’îlots verts composés de trois contenants. Deux d’entre eux sont destinés au recyclage. L’un pour les fibres comme les journaux et le carton, l’autre pour les contenants en plastique, verre et métal. Le troisième est prévu pour les autres déchets.

Dans son rapport sur le développement durable, le président du Conseil d’Administration, Michel Labrecque, explique:

Ce prix est venu souligner notre leadership en matière de développement durable. Notre stratégie vise à faire reconnaitre l’utilisation du transport collectif comme un geste important en faveur de l’environnement.

La poursuite des efforts

Pendant la conférence presse, la directrice principale aux Affaires publiques, Odile Paradis, rappelle que le métro est alimenté à 100% par de l’hydroélectricité. Tous les bus roulent au biodiésel.

M. Labrecque poursuit:

La STM a poursuivi ses efforts pour limiter les émissions de gaz à effet de serre générées par ses propres activités. Elle a pris à cet effet plusieurs initiatives qui ont fait diminuer les émissions de 4 257 tonnes de gaz à effet de serre et réduire de 1,7 million de litres la consommation annuelle de carburant fossile.

Après sa campagne Mouvement collectif, lancé en 2010 et l’installation des îlots verts dans toutes ses stations en 2011, la STM démontre au niveau de la scène internationale la synergie entre une stratégie crédible et des projets innovants. A suivre de près.

Christine Lacaze

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires