Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

SERIE : les candidats à l’élection présidentielle et la crise française

France / / Europe

Episode 4: Eva Joly, une prédatrice dans les élections présidentielles

A quelques jours de l’élection présidentielle française, Valérie Fert, présidente de Globe Expert, offre une vision différente sur celle-ci. Il ne s’agit pas d’un sondage ou d’une analyse de plus, mais de cartographies de la réalité objective. Chaque jour, jusqu’au 21 avril, retrouvez une analyse de Valérie Fert sur Green et Vert.

Pour cette quatrième analyse la question posée à Globe Expert est la suivante: Qui sont les principales proies et les principaux prédateurs des élections françaises?

Les proies et les prédateurs

Le graphique ci-dessus est basé sur l’équation de Lotka-Volterra, appelé aussi « modèle proie-prédateur », que l’on utilise pour décrire la dynamique des écosystèmes dans lesquels les prédateurs et leurs proies interagissent. Ici, les prédateurs sont en rouge et les proies en bleu. Tous ne se situent pas au même niveau car, tout comme dans la nature, certains prédateurs s’attaquent entre eux, des proies sont également prédatrices de certaines espèces.

Bref, il arrive que les prédateurs rencontrent des difficultés tandis que des proies prolifèrent. Ici, le principal prédateur est une prédatrice, Eva Joly. Du moins est-ce sa position dans la réalité objective et la perspective des flux d’informations mondiaux complexes, quand on pose la question de la crise française. Qui sont ses proies ?

Dans la réalité objective, qui n’est pas celle des électeurs, par rapport à la question de la crise française, Eva Joly est non seulement une prédatrice, mais c’est une prédatrice absolue ! Elle n’est la proie de personne et s’attaque principalement aux candidats d’extrême-gauche, à Jean-Luc Mélenchon et à Nicolas Sarkozy. François Hollande et surtout Marine Le Pen aiguisent peu son « appétit » et font moins l’objet d’attaques fondamentales de sa part que les précédents.

Mais alors, si Marine Le Pen n’est qu’une toute petite proie pour Eva Joly, qui sont les prédateurs qui font d’elle la proie la plus menacée ? Réponse demain.

Valérie Fert

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires