Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le barrage des trois gorges et une population en danger

Chine / / Asie

Le plus grand barrage du monde situé en Chine va faire 100 000 victimes de plus. C’est le nombre de personnes qui devront être déplacées dans les quelques années à venir…

Un barrage qui impose trop de sacrifices ? © The Pocket

Le barrage des trois gorges, centrale électrique la plus puissante du monde, refait parler de lui. Selon Liu Yuan, officiel au ministère du territoire et des ressources, 100 000 personnes doivent être déplacées dans les 3 à 5 années à venir. En cause, la multiplication des glissements de terrain sur les berges de la gigantesque retenue d’eau, celles-ci créée par le barrage.

Des déplacement nécessaires

Le barrage a déjà obligé le départ d’1,8 millions de personnes pendant sa construction. Il s’agit véritablement d’un drame social régional. Toutes ces familles vivant dans des maisons au bord du grand fleuve vont se retrouver dans des appartements en banlieue de mégalopoles de moins en moins humaines, comme Chongqing. L’adaptation à un changement imposé n’est pas facile.

Liu Yuan est formel: les déplacements sont nécessaires,

« Les 335 sites où les éboulements rocheux sont fréquents ont été identifiés et sont observés en permanence. On a aussi repéré 5386 autres endroits potentiellement dangereux. On demande aux habitants des environs d’assurer une surveillance la plus fine possible. Malgré tout cela, on aura quand même besoin de déplacer 100 000 personnes dans les 3 à 5 ans qui viennent. »

De nouveaux déplacements imprévus

Le niveau de la retenue d’eau formée par le barrage a atteint son niveau maximal en 2011 soit 175 mètres. L’érosion des berges a été plus importante que prévu. Les constructions près des berges sont menacées.

Une mauvaise nouvelle pour ce chef d’œuvre d’ingénierie qui fait dans la démesure. Représentant encore l’objet d’une certaine fierté nationale difficile à ébranler, le barrage des trois gorges fait de plus en plus l’objet de vives critiques. Alors qu’il est présenté par le gouvernement comme un outil de lutte contre la sécheresse et les inondations, ces deux types de catastrophes ont été vivement ressenties en aval du barrage depuis sa mise en service.

Selon certains scientifiques, la multiplication sismique dans la région est expliquée par la pression du nouveau bassin de 40 milliards de mètres cubes.Beaucoup d’habitants de Wuhan et Changsha, deux capitales de provinces en aval du barrage, trouvent désormais qu’ils vivent avec une épée de Damoclès sur la tête.

Pour l’ouvrage qui devait faire la fierté du régime, les couacs deviennent un peu trop fréquents…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires