Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le smartphone, indicateur d’ours

Canada / / Amérique du nord

Les visiteurs de Yellowstone au Canada peuvent maintenant utiliser l’application Where’s a bear via leur smartphone pour retrouver les animaux du parc.

La vie des animaux sauvages commence-t-elle à être en danger? © Tambako the Jaguar

Traquer la faune de Yellowstone depuis son téléphone

Cette application vous permet d’être un vrai reporter. Vous pouvez partager vos observations et connaître les lieux où les animaux ont été vus pour la dernière fois. Les développeurs expliquent:

« Parce que la richesse de Yellowstone peut être aussi écrasante que sa beauté, les visiteurs passent souvent à côté de certaines des attractions essentielles du parc, comme sa faune abondante. Where’s a bear a été créé par des passionnés de Yellowstone qui ont compris avec l’expérience, que votre téléphone mobile muni  de l’application adéquat, peut rendre votre visite de Yellowstone encore plus inoubliable. »

Cette application est-elle une bonne chose pour les ours ?

Des masses de touristes ne viendraient-ils pas perturber leurs habitudes et enfreindre les distances de sécurité? C’est un cas où la possession de la technologie ne signifie pas la nécessité de l’utiliser.

L’application apporte en temps réel l’observation des ours, des loups, des wapitis, des orignaux, des chevreuils, des aigles à tête blanche et autres animaux habitants le parc national. Pour leur sécurité et celle des animaux, les visiteurs doivent rester éloigner de certaines espèces.

Elle donne également des cartes et d’autres informations, mais ne précise pas comment se comporter en leur présence (ne pas les nourrir, les laisser tranquille, etc.).

Les inquiétudes

Le Newsvine  a également émis des craintes sur ce nouveau type d’application. Vicky Kraft de Pine Mountain en Californie, souligne:

« Cette idée ne semble pas excellente aux yeux de tous. Le phénomène pourrait s’agrandir et la foule observant la faune de Yellowstone pourrait atteindre des centaines de personnes. »

Les grizzlis sont particulièrement dangereux pour les gardiens des parcs qui doivent à la fois diriger le trafic et garder les personnes à une distance sécuritaire. Vicky continue:

« C’est fou. Il n’y a pas de parking. Les gens se font des queues de poisson les uns les autres à la recherche des ours. »

Une faune devenant trop à l’aise avec les êtres humains est une autre préoccupation. Un grizzly habitué aux humains, c’est encore plus dangereux ! Elle conclut:

« Je pense qu’une personne qui aime vraiment Yellowstone doit faire preuve de réflexion et se dire « Est ce une bonne chose pour les animaux? Est-ce dangereux pour les gardiens des parcs? Est-ce dommageable pour le parc? » Et je pense que pour les utilisateurs de cette application, la réponse devrait être oui. »

Il n’y a rien de nouveau dans le parc et personne ne pourra arrêter les touristes profitant de l’occasion pour voir un ours proche de la route. Avec de la chance toute personne utilisant l’application saura conserver sa nourriture et se tenir éloignée de la faune sauvage.

Selon vous, une technologie qui nous rapproche des animaux sauvages est-elle une bonne ou mauvaise chose?

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires